Avertir le modérateur

  • C’est fait, Emmanuel Macron a largué le gouvernement et les amarres…

    Emmanuel Macron a utilisé une métaphore toute maritime lors de son discours de passation de pouvoir ce mercredi matin en présence du Ministre des finances Michel Sapin qui va désormais cumuler deux fonctions. Après avoir comparée Bercy à «  une île formidable » il a poursuivi en déclarant "Je me devais de prendre la mer dans une embarcation résolument plus frêle mais avec un cap et une volonté de prendre ce risque ». En réponse Michel Sapin, qui a sans doute voulu montrer qu’il avait le pied marin en cette période de mer agitée,  à rappeler leur travail commun autour d’un  projet « porté par un homme, François Hollande » ajoutant que la France avait "besoin de talent" mais aussi de "stabilité". Il a  ensuite souhaité « bonne chance » à Emmanuel Macron avant de déclarer comme si il voulait se rassurer avoir "la conviction profonde" que l'engagement du fondateur d'En Marche! se fera "dans l'intérêt général et dans l'intérêt du progrès (...) et donc de la gauche". Même si il ne s’est déclaré officiellement tout semble indiquer qu’Emmanuel Macron sera candidat à la présidentielle de 2017 sans passer par la case primaire. Et à l’heure où d’autre rament dans les soutes pour rassembler leurs parrainages, on a  appris ce matin qu’il venait de louer un local de 300 m2 dans la tour Montparnasse  , une tête de pont en quelque sorte. Force est de constater que le capitaine François Hollande perd jour après jour tous les plus beaux fleurons de son escouade et cette démission met un peu plus bas son premier lieutenant Valls dans le creux de la vague. Décidément les hommes politiques adorent nous mener en bateau … 

    Emmanuel Macron

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, économie, Hollande, politique
  • La phrase choc de Manuel Valls lors du meeting de rentrée de la gauche gouvernementale a fait le buzz

     

    « Marianne, le symbole de la République ! Elle a le sein nu parce qu'elle nourrit le peuple ! Elle n'est pas voilée, parce qu'elle est libre ! ». La phrase choc de Manuel Valls, prononcée hier soir lors du meeting de rentrée de la gauche gouvernementale a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Les commentateurs et les politiques s’empressant de critiquer le choix du premier Ministre de mêler en une même phrase, l’islamisme intégriste, le voile, la place des femmes dans la société en insistant sur leur rôle maternel et nourricier. Qu’aurait fallu qu’il dise? Cette phrase de Molière tirée de Tartuffe : « Couvrez ce sein que je ne saurais voir. Par de pareils objets, les âmes sont blessées, Et cela fait venir de coupables pensées. »? Coupable de penser en premier à la liberté, à la laïcité et à la République? Encore heureux qu’il n’est pas filé la métaphore à propos de Marianne et de ses mamelles de la France jusqu’à évoquer l’actuelle crise du lait ! Entre la polémique de l’été sur le « burkini », les grèves annoncées pour la rentrée scolaire, la reprise probable des manifestations contre la loi travail, la menace terroriste toujours présente sur notre sol, l’état d’urgence, la refonte hypothétique de l’islam de France, septembre s’annonce difficile. D’autant plus que si un accord vient d’être trouvé entre les producteurs de lait et le géant de l’agroalimentaire Lactalis, on annonce dans le même temps le départ du gouvernement d'Emmanuel Macron. Un client à la présidentielle que le premier Ministre va devoir surveiller comme le lait sur le feu. Autant dire, pour le coup, que Manuel Valls n’est pas près de boire du p’tit lait!

    Valls, lait, marianne

     

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, la France, politique, syndicalisme
  • 79% des Français ne souhaitent plus revoir Nicolas Sarkozy et seuls 12% plébiscitent François Hollande

    Après l'annonce de Nicolas Sarkozy à sa candidature à la primaire « Les Républicains » selon une première enquête réalisée (sondage Elabe pour BFMTV), plus de 79% des Français ne souhaitent pas qu’il redevienne Président. En ce qui concerne les personnalités de gauche un autre sondage publié aujourd'hui par le quotidien Libération met en avant un désaveu cinglant pour François Hollande. En effet, seuls 12% des Français considèrent qu'il ne ferait pas un bon président après 2017. Il est aussi intéressant de préciser que 52% des sondés estiment que les différents candidats de la droite et du Front national ne feraient pas mieux que leurs homologues de gauche. En résumé sondages ou pas sondages la donne politique ne semble pas bouger, même si certains politiques tentent toujours de nous proposer leurs versions utopiques d’un avenir merveilleux avec des « y a qu’à -faut qu’on » à la pelle…

    sondage

     

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, Hollande, la France, le parti de la haine, les républicains, politique, Sarkozy
  • Pour la primaire de la droite il y a du tirage entre Alain et Nicolas !

    Entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy on se bat à coup de livres, à coup de mots, avec des déclarations chocs et des petites phrases assassines. Selon un sondage Odoxa pour BFM et Le Parisien-Aujourd'hui en France publié samedi sur les intentions de vote à la primaire de la droite, l'écart se creuse entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. L’annonce officielle de la candidature de l'ancien Président à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017 ne semble pas rencontrer le succès espéré. Alain Juppé reste stable à 38% et distance nettement Nicolas Sarkozy qui perd 2 % par rapport à juin avec 24 % des intentions de vote. Alain Juppé l'emportant nettement au second tour avec un score de 63%. Contrairement à la sortie de son précédent livre "La France pour la vie" (195000 exemplaires), cette fois, la stratégie de "l'effet de souffle médiatique a fait pschitt", selon Gaël Sliman, président d'Odoxa. En ce qui concerne  "Tout pour la France" les chiffres de ventes tomberont mardi. Tout cela explique sans doute l'empressement de Nicolas Sarkozy auprès de son éditrice Muriel Beyer de la maison Plon. "Il m'appelle tous les jours" confie-t-elle. "C'est normal et c'est formidable. Il appelle pour savoir comment ça se passe. Il vit les choses. Il demande si on a des échos". Pour l'instant même en prenant de la hauteur l'écho ne renvoie rien qui vaille… 

    livre sarko

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, les républicains, politique, Sarkozy
  • Primaire de gauche : un sondage commandé par le PS donne Montebourg vainqueur au second tour


    Selon "le Point" une enquête d'opinion, commandée début juillet par le PS à l'institut Ipsos sur les intentions de vote des militants socialistes à la primaire de la gauche, donne Arnaud Montebourg vainqueur. Si l'actuel locataire de l'Elysée arriverait en tête au premier tour, c'est toutefois l'ancien ministre du redressement productif qui l'emporterait au second tour avec 53 % des voix contre contre 47 % à Francois Hollande. Mais plus étonnant, au cas où François Hollande renoncerait, c'est encore Arnaud Montebourg qui sortirait vainqueur quelque soit le candidat en face de lui au second tour. Il écraserait Manuel Valls (54% contre 46%). Seul Emmanuel Macron serait en mesure de lui résister, mais serait au final battu, certes de peu (51% contre 49%). Un sondage bien opportun, qui fuite comme par hasard alors qu'Arnaud Montebourg laisse planer le doute sur sa participation à cette primaire. Si c'est une ficelle pour l'inciter à entrer dans la danse, elle est un peu grosse. Ce n'est plus une ficelle c'est une corde et en bon marinier la corde ça le connaît tant il est convaincu d'être le noeud du problème…

    montebourg344.jpg

    0 commentaire Catégories : campagne présidentielle 2017, politique, PS
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu