Avertir le modérateur

  • François Hollande ne se rendra pas aux funérailles du dictateur cubain Fidel Castro

    C’est désormais officiel François Hollande ne se rendra pas aux funérailles du dictateur cubain Fidel Castro à La Havane, il se fera représenter par Ségolène Royal son ex-épouse qui a accepté d’aller au charbon à sa place. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault ne pourra pas y être présent non plus puisqu'il sera en déplacement à Minsk (Biélorussie). Depuis l’annonce de la mort du dictateur Cubain de nombreux Cubains défilent avec de fausses larmes devant les vraies ou fausses cendres « d’El Comandante » (on ne le saura jamais). Cet homme emblématique qui a tenu d’une main de fer et cigare aux lèvres son île, a laissé pourtant sa population vivre dans une misère ultime. Sans liberté de presse, bafouent les droits de l'homme, instaurant  un parti unique, entretenant la culture de la délation à chaque coin de rue, Fidel Castro a systématiquement éliminé toute figure qui se voulait réformiste rendant analphabète tout esprit d’auto-critique et d’analyse. Avec un système social (médecine-logements) gratuit, le bilan politique et économique de Fidel Castro est globalement désastreux. C’est peut-être par goût du consensus et par habileté politique (alors que toute la gauche est pendue à son courage politique de se présenter ou non à la primaire de la gauche) que François Hollande a préféré envoyer voir Fidel celle avec laquelle il ne l’a pas forcément toujours été…Fidel castro, Hollande, Ségolène

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, Hollande, International, moi président je, Un président normal
  • Nicolas Sarkozy semble maintenant serein il a tout son temps, François Hollande pareil…

    Quelle est la différence y a-t-il entre un ex-président désormais à la retraite et un président en fonction qui semble être à la retraite anticipée? En apparence aucune à moins de dix jours de son élimination au premier tour de la primaire de la droite Nicolas Sarkozy ne semble serein acceptant la défaite soutenant même François Fillon qu’il a su mépriser pendant toute la campagne de la primaire. Même si de nombreux tracts à son effigie et portant le message "pour la France, j'y vais quand même" ont été apposé sur les pare-brises des voitures dans plusieurs arrondissements de Paris dans la nuit de lundi à mardi 29 novembre. L’équipe de campagne de l’ex-président dément en être à l'initiative ainsi que  la rumeur infondée reprise sur les réseaux sociaux. À gauche ça fait mine de bouger mais en fait ça ne bouge pas. Pour preuve ce matin Jean-Christophe Cambadélis sur Europe 1 a voulu rassurer tout le monde. Le patron du PS a affirmé ne pas savoir si François Hollande sera candidat à la primaire, «il prend son temps» pour se décider avant le 15 décembre dit-il (date de dépôt des candidatures) mettant une pression intenable dans son propre camp. Car l'autre camp il l’appelle la gauche «résiduelle» (ce n'est pas très gentil ça pour faire consensus…). C’est mal barré si la gauche veut passer le premier tour de l’élection présidentielle de 2017 faces aux candidats de la droite et du FN. Ça en fait des tours de pâtés de maisons avant de savoir si François Hollande est candidat à la primaire du PS ou non…hollande, sarkozy

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, Hollande, les républicains, moi président je, politique, PS
  • Le photographe David Hamilton est décédé dans son appartement parisien,c’est une pitoyable révérence pour Flavie Flament

    Sa famille a trouvé qu’elle a exagéré les faits, dans son livre « La Consolation », parue mi-octobre. Flavie Flament l’animatrice de télévision avait révélé avoir été violée à 13 ans par un célèbre photographe dont le nom a fuité par la suite par l’intermédiaire de Thierry Ardisson sur C8.  Suite aux écrits de sa fille sa mère avait eu une réaction surprenante : "J’espère que ma fille trouvera un bon médecin qui lui donnera un bon traitement ». Son propre frère avait dit d'elle, qu’elle "entremêle des faits réels et des passages complètement romancés". C’est bien cela le drame de la pédophilie, non seulement c’est un tabou infini pour l’enfant qui le vit et le subit mais en plus ses proches ne reconnaîtront jamais son histoire intime et familiale partagée comme pour se sauver eux-mêmes d’un naufrage dont ils portent une certaine responsabilité. Ils vont alors contribuer à souiller à jamais l’innocence de cet enfant, salir ce qu’elle où il a de plus beau en elle sa découverte du monde. Elle vivra une partie d’elle en noir et blanc mais ce vendredi 25 novembre Flavie Flament apprend la mort du photographe britannique David Hamilton décédé dans son appartement parisien l’homme se serait donné la mort à l'âge de 83 ans par asphyxie. Alors dans le JDD, elle se livre : "quand j'ai appris la nouvelle, j'étais dans un état de sidération. Mes pensées sont allées vers toutes les victimes" avoir été prise à cet instant "d'une colère sourde". Pour l'animatrice, le fait que le photographe se soit visiblement suicidé sonne comme un aveu : "même si c'est dramatique, ça en dit long sur la lâcheté de cet homme qui a préféré fuir pour échapper à ses responsabilités. C'est une pitoyable révérence", elle explique n'avoir éprouvé "aucune culpabilité" à l'annonce de sa mort. "Il ne faudrait pas que la culpabilité change de camp, cet homme nous a détruites". Peu après la parution de son livre de nouveaux témoignages de femmes affirmait elles aussi avoir subi le même au Cap-d'Agde dans les années 1980. La justice naturelle a donc repris le dessus même pour les pédophiles photographes, il n’y a pas de ASA…

    Flavie Flament, David Hamilton, pédophilie

     

    0 commentaire Catégories : barbarie, crime, faits divers, People
  • Manuel Valls a laissé entendre dans le JDD qu'il n'excluait pas de faire partie des candidats à la primaire de la gauche

    Jusque-là le Premier ministre a tenu son rôle, il est resté droit dans ses bottes, il a critiqué Emmanuel Macron pour sa traitrise envers le chef de l’État, il patiente, il attend son tour, il sait que s'il fait le premier pas c’est foutu pour lui et pour 2017, il ne veut pas être pris au piège comme l’a été par le passé Michel Rocard. François Hollande doit bientôt sortir du silence pour dire si oui ou non il se présente pour 2017. Il ronge son frein encore et encore mais dans un entretien accordé au Journal du dimanche, Manuel Valls se lâche et il laisse entendre qu'il n'exclut pas complètement de faire partie des candidats à la primaire de la gauche. Son truc à lui c’est de rassembler la gauche et la fédérer: « la gauche doit se réconcilier avec elle-même pour pouvoir se réconcilier avec les Français »… « Face au désarroi, au doute, à la déception, à l'idée que la gauche n'a aucune chance, je veux casser cette mécanique qui nous conduirait à la défaite », annonce-t-il, alors que tous les pronostics voient déjà un second tour entre Les Républicains et le Front national en mai 2017. « Nous pouvons être pulvérisés au soir du premier tour », s'inquiète-t-il, allant jusqu'à affirmer que « la gauche peut mourir »… C’est vrai qu’à droite et au FN ça ronronne au salon, ça dit oui ça dit non, pour l’instant…

    Valls

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, campagne présidentielle 2017, politique
  • Claude Bartolone ce samedi a relancé la possible présentation de Manuel Valls en vue de la présidentielle

    À gauche pour la primaire ça commence à chauffer, c’est Claude Bartolone le président de l’Assemblée nationale ce samedi qui a relancé la possible présentation de Manuel Valls à la primaire initiée par le PS il a déclaré en arrivant au "carrefour des gauches et de l'écologie" organisé par Martine Aubry à Bondy : "Je souhaite que Emmanuel Macron participe à la primaire, je souhaite que Manuel Valls participe à la primaire, je souhaite que François Hollande participe à la primaire, je souhaite que Jean-Luc Mélenchon vienne exprimer au sein de la primaire sa différence". Le Premier ministre, en visite un jour plus tôt à Rouen, a refusé de dire s’il serait ou non candidat à la primaire de la gauche en vue de la présidentielle. Hollande a comme ex-compagne Madame Royal il a aussi comme bras droit et Premier ministre Monsieur Loyal, mais pas pour longtemps car pour Manuel Valls est convaincu que le Chef de l’État n’est plus en capacité de briguer un nouveau mandat: trop bas dans les sondages, son image a été définitivement écornée par la publication, en octobre, du livre « un président ne devrait pas dire ça… » (Stock). Tout le monde le sait et pour l’instant personne n'ose avancer ses pions. L’histoire ne fait que se répéter, rappelez-vous le 19 octobre 1980, Michel Rocard alors premier ministre s’était déclaré candidat à la présidentielle de 1981 prenant François Mitterrand  à revers il n’avait rien dit mais trois semaines plus tard celui-ci avait annoncé sa candidature et Rocard avait été contraint de retirer la sienne. À gauche pour 2017 tous les scénarios sont encore possibles mais passé la traite des confiseurs tous les coups seront permis pour faire face à cette droite radicale et revancharde qui revient en force pour casser du lourd…

    Valls, Hollande

     

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, Hollande, politique
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu