Avertir le modérateur

François Fillon et Marine Le Pen inquiétés par la justice continuent vaille que vaille leur campagne pour la présidentielle

Alors que la charge médiatique ne désemplit pas sur le candidat Fillon autour de l’affaire « Pénélopegate » c’est une autre affaire fait surface. La présidente du FN a reconnu devant les enquêteurs de l’Olaf (organisme antifraude de l’UE) avoir salarié fictivement son garde du corps. Pour l’Office antifraude, « ce contrat de travail à durée déterminée signé par Mme Le Pen ne correspond pas à la réalité. » La réalité du travail fourni pose également question pour une deuxième collaboratrice de Mme Le Pen. Le rapport remis à l’Olaf souligne dans ses conclusions que « les faits en question pourraient être constitutifs d’infractions pénales d’abus de confiance, voire d’escroquerie, ainsi que de faux et d’usages de faux, selon les dispositions respectives du Code pénal français ». Pour François Fillon, contrairement à ses déclarations il y a peu (quand il disait qu’il se retirerait en cas de mise en examen) confirme son intention d’y aller jusqu'au bout et il s'en remet "au seul jugement du suffrage universel ». Pour Marine le Pen c’est différent cette affaire de L’U.E. faisant partie de son mode de fonctionnement naturel et de son ADN familiale, ses électeurs n’y verront absolument pas un frein à ce qu’elle continue bien au contraire… On marche sur l’UE!Le Pen, Fillon

 

 

0 commentaire Catégories : campagne 2017, Europe, je, tu, il magouille, Justice, le parti de la haine, les républicains

Écrire un commentaire

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu