Avertir le modérateur

le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine le Pen pour l’élection présidentielle est scellé

Voilà le mal est fait, l’opportunisme et la gestion à l’avenant sont bien les marques de fabrique de la candidate frontiste. Les responsables politiques de la droite et du centre ont réagi vivement. C'est un arrangement stratégique qui ouvre une brèche dans le cloisonnement dans lequel le parti d’extrême droite ne semblait pas pouvoir sortir. Le candidat d’"en Marche !" a aussitôt épinglé la « combine » de Marine le Pen destinée, selon lui, à régler les « problèmes de crédibilité » et de « financement » de son allié souverainiste. Le secrétaire général de LR Bernard Accoyer a quant à lui dit : « un gaulliste ne peut se compromettre avec le FN, il en va de son honneur. Nicolas Dupont-Aignan vient de perdre le sien. » Le président du Sénat Gérard Larcher a twitté « vous ne pouvez faire référence au gaullisme pour rejoindre Marine le Pen c’est une imposture » enfin François Bayrou, soutien d’Emmanuel Macron, à qualifier d’« immense honte » le ralliement de celui qui fut son chef de cabinet au ministère de l’Éducation nationale en 1993. Marine le Pen a fait savoir qu’elle nommerait Nicolas Dupont-Aignan Premier ministre, en cas de Victoire. Le président de Debout la France (DLF) est arrivé sixième avec 4,7 % des voix au premier tour de la présidentielle. Premier ministre, ça c’est dans les meilleurs des scénarios…

aignan

0 commentaire Catégories : campagne 2017, je, tu, il magouille, le parti de la haine

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu