Avertir le modérateur

  • La France insoumise boycotte la réunion du Congrès convoqué à Versailles le 3 juillet

    On peut légitimement se demander à quel jeu jouent les députés de La France insoumise, le parti qu’a créé Jean-Luc Mélenchon? Ils ont annoncé lors d'un point de presse au Palais-Bourbon qu'ils boycottaient la réunion du Congrès convoqué à Versailles le 3 juillet. Après la posture symbolique des cravates à l’assemblée nous voici  dans une nouvelle dimension d’opposition : "La violence que nous avons subie ne peut pas rester sans réplique, nous la retournons contre ceux qui nous la font subir [...] nous nous rebellons et nous n'irons pas", a déclaré le député des Bouches-du-Rhône. Mais de quelle violence s’agit-il? D’après  l'historien Christian Delporte c’est une attitude assez classique qui rappelle l'opposition du Parti communiste au temps du général de Gaulle dans les années 1960. L’objectif inavoué serait de délégitimer la Ve république et ses institutions, que tout cela ne peut plus fonctionner car antidémocratique d’une part et d’autre part montrer que « La France insoumise » est le premier parti d’opposition de gauche face à la majorité gouvernementale actuelle. D’autres aventuriers avant lui s’y sont casser les dents. Est-ce la bonne direction pour mobiliser au de là simple posture d’opposition? Versailles est à seulement quelques encablures du Parlement autant essayer de faire un petit effort afin de respecter le mandat de député que le peuple leurs a confié, d’autant que le billet de train est remboursé… 

    La France insoumise

    0 commentaire Catégories : insoumis, Macron, moi président je, politique
  • Le revenu des 500 plus grandes fortunes de France en hausse de +26%, merci qui?

    On dit merci quand on respecte les règle de politesse. Challenges a publié le classement des 500 plus grandes fortunes de France. Le PDG de LVMH devancerait selon Challenges Liliane Bettencourt, l'héritière du géant des cosmétiques L'Oréal. Capital avec un autre calcul, qui prend en compte le passif et les dettes, met Gérard Mulliez (Groupe Auchan) devant Bernard Arnault. Avec un patrimoine estimé à 37,9 milliards d'euros, Bernard Arnault fait la course en tête devant Liliane Bettencourt (34,7 milliards d'euros) grâce notamment à une hausse de 56% de son action LVMH en Bourse. Les 500 plus grosses fortunes possèdent à elle seules 571 milliards d'euros, soit plus d’un quart des besoins budgétaires de tout un pays, la France. Une hausse de plus de 117 milliards par rapport à 2016 (+26%) (perso j’ai divisé mes prix de -50% depuis 10 ans je comprends enfin pourquoi). Parmi les heureux élus il y a, la famille Dumas (Hermès International), Serge Dassault, Patrick Drahi en progression de 72 %, Xavier Niel arrive cette année à la onzième position, on est content pour lui car en plus d'être free, il a tout compris. Vincent Bolloré à cause de Cyril Hanouna est à la 13 ème position, la place du mort, ça sent le sapin des têtes vont tomber. Le premier des Rodschild arrive à la 39 ème position, Badinter Elisabeth à la 52 ème, j’avoue là, je suis assez surpris. Attention! il va falloir qu’ils fassent un gros effort pour enfin dominer le monde et confirmer les thèses conspirationnistes… Quoi qu’il en soit pendant que près d’1,6 millions de Français peinent à vivre avec le SMIC ( 1139, 00 € net par mois), un petit groupe veulent absolument  faire parti du FMIC (Fortune minimale pour intégrer le classement des Français les plus riches). Oui, l’argent coule à flot au pays du Corbeau et du Renard et en plus, on ne nous montre que la partie visible… Je sens qu’à l’Assemblée, cet été, on va nous mitonner des textes sur « la loi travail » aux petits oignons. Indécent? Non, tous pour « i » c'est la nouvelle économie connectée à l'instar de Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, il est tellement riche qu’il ne sait plus quoi faire de son argent. Il possède plus de 80 milliards de dollars… On va pleurer.

    fortune

    le lien du classement

    0 commentaire Catégories : économie, finances, la France
  • Ségolène Royal ambassadrice pour les pôles arctique et antarctique, plus loin tu peux pas…

    Juste après les législatives on a assisté impassible à une décomposition façon puzzle du PS. Un scénario orchestré de mains de maitre  par Emanuel Macron. Les cadres comme Jean-Christophe Cambadellis, Benoît Hamon se disent convaincus qu’il faut tout reconstruire patiemment. Ségolène Royal l’ex-ministre de l'Environnement s'est dite elle, complètement "indifférente" à l'avenir de ce parti qu'il l'a désavoué en 2007. Et pour cause, le conseil national du PS a décidé que les députés socialistes ne voteront pas la confiance au gouvernement d'Emmanuel Macron lors du vote au Parlement le 4 juillet. Ségolène Royal elle, a dès le début soutenu le nouveau président et la voilà récompensée pour ses efforts, elle vient juste d’accepter le poste d’ambassadrice pour les pôles arctique et antarctique. Un poste, créé spécialement à l’origine pour Michel Rocard en 2009 qui est resté vacant plus d’un an après sa mort.  En politique c’est comme en apiculture il faut savoir où butiner, stocker le nectar et le mettre entre de bonnes mains d’abeilles, et surtout choisir dès le départ la bonne ruche… Va-t-elle vérifier sur le terrain si sa loi interdisant les pesticides néonicotinoïdes qu’elle a présenté en 2016 sera bien respectée? Cela risque d’être difficile. À moins qu’elle aménage un mini laboratoire de fortune, une sorte de start-up quoi…

    ségolène, ambassadrice

    0 commentaire Catégories : écologie, politique, PS
  • Au Smic ou sans cravate, Jean-Luc Mélenchon a dit que l’opposition ne se résumera pas à ça! Dont acte…

    La devise de la Comédie-Française : « Simul et singulis » ce qui veut dire « être ensemble et rester soi-même ». ça  colle parfaitement avec la première séance d’ouverture parlementaire. A quelques pas de la maison de Molière se jouait hier à l’Assemblée nationale la première pièce de la troupe des insoumis qui y faisait hier sont entrée. Premier acte : les insoumis qui ont élu Jean-Luc Mélenchon chef du groupe (à sa demande) refusent d'applaudir François de Rugy le nouveau président  de l’assemblée après son premier discours (ce même président qui lui a été élu à l’issue d’un vote). "On se lève, on se relève, on acclame, on applaudit en cadence. Qui ? Monsieur de Rugy, qui est l'une des figures essentielles de l'opportunisme politique? »… Deuxième acte : On a critiqué les députés insoumis qui se sont  présentés dans l'hémicycle sans cravate… " Nous avons été dans la tradition de la continuité, nous ne nous déguisons pas ! » […]rappelez-vous de la blouse du député communiste Patrice Carvalho en 1997.[…]l’opposition ne se résumera pas à ça », Jean-Luc Mélenchon botte habilement en touche. Troisième acte et dénouement : Manuel Valls dit que Jean-Luc Mélenchon est un homme politique dangereux et que son mouvement  la France insoumise "se compromet avec l'islam politique".  « Ça n’est pas à lui de dire que les autres sont dangereux quand il s’est manifesté comme un danger", Jean-luc Mélenchon exulte dans son rôle principal. "Ce qu'il dit sur l'islamisme est un moyen pour lui d'exister… ». « Exister », le mot est lâché et c’est bien ce qu’il va falloir faire pour les insoumis devant cette farce quotidienne qu’ils sont prêts à nous livrer avec ou sans cravate, payés au Smic ou même grassement par l’argent du contribuable! Parce que la réalité nous rattrape tous et les députés du mouvement de Jean-Luc Mélenchon à cause de leur collègue François Ruffin vont devoir expliquer le temps venu pourquoi ils ne sont pas payés au Smic. Parce que les plus démunis, les futurs licenciés, assistent en spectateur à la gronde qui s’organise autour de la prochaine loi travail avant même qu’elle soit discutée et si, il y a des négociations, elles ne se feront sûrement pas comme au temps du  tiers état à la bougie. Les comédiens insoumis seront eux obligés de travailler même le dimanche, sans relâche, quelle comédie! À moins qu’ils trouvent un autre statut pour habit?

    jean-luc mélenchon, Les insoumis

     

    0 commentaire Catégories : insoumis
  • Après 37 ans d'adhésion, Manuel Valls quitte le parti socialiste

    Manuel Valls, après 37 ans d'adhésion au PS a annoncé ce mardi 27 juin, son intention de quitter le parti qui l’a vu grandir en politique : « une page pour moi se tourne, (...) une partie de ma vie politique s'achève. Je quitte le Parti socialiste... ou le Parti socialiste me quitte ». La gauche lui reproche officiellement un bilan qu’elle n’a jamais voulu assumer, chahuter par la loi travail et l'utilisation abusive de l'article 49 alinéa 3 de la Constitution alors qu’avant lui Michel Rocard au même poste, en 1988, en avait eu recours 28 fois. Michel Rocard qui avait guidé les pas de Manuel Valls et d’un certain Jean-luc Mélenchon insoumis à sa propre insoumission. Tout cela n’est qu’un écran de fumées car c’est plus sur ses positions sur la laïcité que Manuel Valls pose un vrai problème à la gauche dans son ensemble. Le député de la première circonscription de l'Essonne, non investi par le PS lors des élections législatives parce qu’il n’avait pas soutenu le candidat de la primaire Benoît Hamon, entend désormais se consacrer pleinement à la majorité présidentielle qu'il rejoint sur les bancs de l'Assemblée nationale. « Moi, je voterai la confiance au gouvernement le 4 juillet prochain" a-t-il déclaré ». En marche avec un caillou dans la chaussure, il était temps de changer d’emblème…

    valls

     

    0 commentaire Catégories : Macron, politique, PS
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu