Avertir le modérateur

au Venezuela le bilan de la révolte populaire s'élève désormais à plus de 120 morts…

Exercice difficile que de relater des faits sur ce qui ce passe dans un pays où l’on a jamais mis les pieds et dont les principales sources d’informations sont signées par les agences de presse traditionnelles. On peut même un instant se demander s’il ne s’agit pas encore une fois de basse propagande. Et pourtant, les faits sont là, au Venezuela le bilan s'élève désormais à plus de 120 morts depuis plus de quatre mois et deux camps irréconciliables s’affrontent. Devant une forte mobilisation populaire et pacifique qui réclame le départ du président Nicolas Maduro, la répression comme aux temps des pires dictatures des pays d’Amérique du sud refait son apparition. Les témoignages sont nombreux sur des cas de tortures et d'emprisonnements systématiques, de plus les gens qui se taisent manquent de tout  victimes d'une économie en déliquescence, l’avenir s’assombrit dans le pays où l’or noir coule encore à flot. Avec un salaire moyen de 30 € par mois que faire? Où aller? La plus part partent pour la proche Colombie. En France, plusieurs responsables politiques ont condamné des violences inacceptables du pouvoir vénézuélien qui est soutenu par l’armée. Celui qui voyait un modèle dans ce régime, le leader des insoumis Jean-Luc Mélenchon, ne s'est toujours pas exprimé sur les violences qui ensanglantent ce pays et dont il se disait proche. En avril 2013 alors que le président Nicolas Maduro accédait au pouvoir, dans le cadre d'un rassemblement pour son soutien, Jean-Luc Mélenchon postait sur Twitter : "Le Venezuela bolivarien est une source d'inspiration pour nous, nous saluons la victoire de Maduro! ». La réalité économique quatre ans après semble plutôt un véritable fiasco et un désastre humain voire humanitaire. L’adhésion à "l'alliance bolivarienne" préconisée au point n°62 du programme du candidat de LFI en est presque une farce qu’il va falloir assumer un jour ou l'autre. C’est clair qu’il est plus honorable sans cravate de réclamer à cor et à cri la vraie place qu’occupait Jean Jaurès à l’Assemblée nationale en France que de dénoncer l’ignominie d’une dictature naissante au Vénézuéla qui ne dit pas son nom …

Venezuela

0 commentaire Catégories : esclavagisme, France insoumise, insoumis, International, politique

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu