Avertir le modérateur

Le régime de Kim Jong-un maintient son plan d’attaque sur l’île américaine de Guam et la Chine sort du bois…

Le dialogue pacifique entre Washington et Pyongyang n’est « pas à l’ordre du jour ». L’escalade verbale de menaces amène désormais la Chine à sortir du bois. En cas de frappes préventives des USA sur le territoire de la Corée du Nord Pékin a prévenu, elle se rangera du côté de Pyongyang. En cas de frappes des Nord Coréens en premier sur Guam, la Chine restera neutre. C’est en fait l’effondrement du petit État communiste qui fait craindre aux Chinois qu’une possible réunification coréenne déplacerait les lignes rouges entre Pékin et Washington. Ce que les Chinois refusent tout bonnement. Nous sommes donc ici dans le même paradigme sécuritaire vis à à vis de la Russie de Poutine et de l’Ukraine. Et si cette crise s'était passée en territoire français qu’auraient dit nos responsables politiques?

Nord Coréen, Pyongyang, Mélenchon

0 commentaire Catégories : International, Sécurité

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu