Avertir le modérateur

International - Page 2

  • Le régime de Kim Jong-un maintient son plan d’attaque sur l’île américaine de Guam et la Chine sort du bois…

    Le dialogue pacifique entre Washington et Pyongyang n’est « pas à l’ordre du jour ». L’escalade verbale de menaces amène désormais la Chine à sortir du bois. En cas de frappes préventives des USA sur le territoire de la Corée du Nord Pékin a prévenu, elle se rangera du côté de Pyongyang. En cas de frappes des Nord Coréens en premier sur Guam, la Chine restera neutre. C’est en fait l’effondrement du petit État communiste qui fait craindre aux Chinois qu’une possible réunification coréenne déplacerait les lignes rouges entre Pékin et Washington. Ce que les Chinois refusent tout bonnement. Nous sommes donc ici dans le même paradigme sécuritaire vis à à vis de la Russie de Poutine et de l’Ukraine. Et si cette crise s'était passée en territoire français qu’auraient dit nos responsables politiques?

    Nord Coréen, Pyongyang, Mélenchon

    0 commentaire Catégories : International, Sécurité
  • le ton monte entre la Corée du Nord et les Etats-Unis

    Doit-on être partagé entre comprendre les motivations politiques d’un régime communiste dictatorial et totalitaire qui menace à lui tout seul le monde entier d’une escalade d’explosions nucléaires et l’égo d’un président d’un pays démocratique omniprésent partout surveillant les faits et gestes de chaque individu sur cette planète? Nous assistons en plein mois d’août à un bis-répétita d’une crise qui jadis aurait pu mal tourner. L’un des conseillers de Donald Trump l’a rappelé sur Fox News. Sebastian Gorka, a dressé un parallèle historique avec la crise des missiles soviétiques à Cuba, qui, au début des années 60, mena le monde au bord du conflit nucléaire. "Durant la crise des missiles de Cuba, nous nous sommes rassemblés derrière JFK. C'est comparable à la crise des missiles". Est-ce que le monde démocratique aura d’autres choix que de se rassembler derrière Donald Trump?  Si on parle de Cuba alors le pont est fait sur le blocus imposé par les américains au régime de Fidel Castro mais depuis la situation semble s’améliorer. Le Conseil de sécurité de l'ONU a récemment adopté à l'unanimité la résolution 2371 renforçant sensiblement les sanctions déjà imposées à la Corée du Nord privant Pyongyang d'un milliard de dollars de recettes annuelles. Même son plus fidèle allié la Chine a lâché son protégé nord-coréen l’isolant encore plus dans une crise qui semblerait en cacher pas mal d’autres mais qu’on ne vous dira pas bien évidemment… Kim Jong-Un promet de viser avec ses bombes l’île américaine de Guam dans le pacifique, Donald Trump a rétorqué qu’aussitôt un déluge de feu sans précédent s’abattrait sur le territoire Coréen au-dessus du 38 ème parallèle…  Climat tendu, joutes verbales répétées, revenons au calme gardons la raison et jouons au scrabble… 

    USA-COREE DU NORD

    0 commentaire Catégories : International, Sécurité
  • La Ville de Paris organisera les Jeux olympiques en 2024

    Ça n’a pas fait la une des journaux et pourtant la nouvelle est énorme! La Ville de Paris organisera bien les Jeux olympiques en 2024. En fait le choix s’est fait par déduction, la ville de Los Angeles a confirmé ce lundi qu’elle avait choisi 2028 ce qui a officiellement ouvert la voie à la venue, dans sept ans, des Jeux à Paris. Toutes les installations sont déjà quasi prêtes. Le centre aquatique de Saint-Denis, l’Aréna de Bercy sont encore à l’étude pendant que d’autres aménagements sportifs sont prévus pour compléter, les gros travaux concernent surtout la construction d’un centre aquatique et d’un village olympique. Le coprésident de la candidature française Tony Estanguet promet que les 6,6 milliards d’euros de budget prévus ne seront pas dépassés car le dossier est quasi bouclé. Seule vraie incertitude le coût de la sécurité dans sept ans? Près d’un siècle nous sépare entre les premiers jeux organisés à Paris 1924 et les prochains en 2024. La maire PS de Paris Anne Hidalgo a déclaré qu’un « nouveau pas important » avait été franchi attendant sereinement la double validation officielle des jeux à Paris et Los Angeles qui se fera le 13 septembre à Lima par le CIO. La seine, sous le pont Mirabeau coulera pendant ce temps-là comme à son habitude…

    JO PARIS  2024

    0 commentaire Catégories : International, Sport
  • au Venezuela le bilan de la révolte populaire s'élève désormais à plus de 120 morts…

    Exercice difficile que de relater des faits sur ce qui ce passe dans un pays où l’on a jamais mis les pieds et dont les principales sources d’informations sont signées par les agences de presse traditionnelles. On peut même un instant se demander s’il ne s’agit pas encore une fois de basse propagande. Et pourtant, les faits sont là, au Venezuela le bilan s'élève désormais à plus de 120 morts depuis plus de quatre mois et deux camps irréconciliables s’affrontent. Devant une forte mobilisation populaire et pacifique qui réclame le départ du président Nicolas Maduro, la répression comme aux temps des pires dictatures des pays d’Amérique du sud refait son apparition. Les témoignages sont nombreux sur des cas de tortures et d'emprisonnements systématiques, de plus les gens qui se taisent manquent de tout  victimes d'une économie en déliquescence, l’avenir s’assombrit dans le pays où l’or noir coule encore à flot. Avec un salaire moyen de 30 € par mois que faire? Où aller? La plus part partent pour la proche Colombie. En France, plusieurs responsables politiques ont condamné des violences inacceptables du pouvoir vénézuélien qui est soutenu par l’armée. Celui qui voyait un modèle dans ce régime, le leader des insoumis Jean-Luc Mélenchon, ne s'est toujours pas exprimé sur les violences qui ensanglantent ce pays et dont il se disait proche. En avril 2013 alors que le président Nicolas Maduro accédait au pouvoir, dans le cadre d'un rassemblement pour son soutien, Jean-Luc Mélenchon postait sur Twitter : "Le Venezuela bolivarien est une source d'inspiration pour nous, nous saluons la victoire de Maduro! ». La réalité économique quatre ans après semble plutôt un véritable fiasco et un désastre humain voire humanitaire. L’adhésion à "l'alliance bolivarienne" préconisée au point n°62 du programme du candidat de LFI en est presque une farce qu’il va falloir assumer un jour ou l'autre. C’est clair qu’il est plus honorable sans cravate de réclamer à cor et à cri la vraie place qu’occupait Jean Jaurès à l’Assemblée nationale en France que de dénoncer l’ignominie d’une dictature naissante au Vénézuéla qui ne dit pas son nom …

    Venezuela

    0 commentaire Catégories : esclavagisme, France insoumise, insoumis, International, politique
  • A Jérusalem-Est la situation est explosive sur l’esplanade qui surplombe le mur des lamentations

    Face au terrorisme faut-il céder à la panique? En 2015 après les attentats de Paris Ségolène Royal alors Ministre de tutelle des transports préconisait des portiques de sécurité dans les gares TGV. Tout le monde avait fait oui de la tête. Aujourd’hui c’est à Jérusalem Est que la situation est rendue explosive sur l’esplanade qui surplombe le mur des lamentations où plusieurs crimes ont été perpétré. Mais c'est Israël et tout le monde fait non de la tête. Pourtant, le 14 juillet trois Israéliens arabes ont tué deux policiers israéliens à l’extérieur en utilisant des armes à feu qu’ils avaient introduites clandestinement dans le site au préalable. Des portiques de détecteurs de métaux ont donc été installés logiquement par les israéliens. Les fidèles musulmans ont refusé de les franchir estimant que c’était une brimade supplémentaire de plus à leur cause de martyrisés et les affrontements avec la police se sont intensifiés chaque jour depuis. Trois Palestiniens ont été tués vendredi du fait de leurs agissements terroristes l’un d’eux s’est tué tout seul, il s’est fait exploser avec son cocktail molotov qu’il tenait en main. Ce vendredi soir, un autre terroriste palestinien de 19 ans a fait trois kilomètres à pieds pour poignarder trois Israéliens qui étaient assis tranquillement à leur table pendant le repas de Shabbat situé dans une implantation de Halamish en Judée Samarie. Dans un communiqué le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas au lieu de condamner cet acte de pure barbarie, a déclaré que la « campagne pour Jérusalem a commencé efficacement et ira jusqu’à la victoire palestinienne et la libération des lieux saints de l’occupation israélienne ». Il avait déclaré auparavant le « gel des contacts » avec Israël… Alors que le "statu quo" est toujours en vigueur sur l’esplanade, le président de l’AP a assuré que l’AP financerait tous les coûts liés au traitement des blessés des affrontements de vendredi. « Nous allons dépenser 25 millions de dollars pour soutenir les Palestiniens de Jérusalem », a-t-il déclaré. Une opportunité dans le feu de l’action pour appeler le Hamas à se rallier à la cause du mont du Temple et à se réconcilier avec son propre parti, le Fatah. Le gouvernement israélien semble pas mal dépassé voulant d’abord comprendre avant d’agir. Comme si les récents messages extérieurs envoyés par l’Unesco sous forme de résolutions et validés par nombre d’Etats qui disent vouloir la paix n’étaient pas précurseurs d’un prochain embrasement.  Une première résolution sur la non-reconnaissance de la judaïté de Jérusalem-Est puis sur le nom de l’esplanade appelé désormais esplanade des Mosquées ne faisant plus référence aux Temples juifs reconstruits par deux fois. Une deuxième sur la non- reconnaissance du lien historique entre Jérusalem et les juifs. Une troisième qui déclare les propriétés palestiniennes de la vieille ville d’Hébron classées « menacées de destruction ou de dégradation par Israël ». Une quatrième qui classe le tombeau des Patriarches à Hébron comme « site palestinien » aucun juif ne peut légitimer ce patrimoine comme faisant partie de son histoire. Il était prévisible que ces signaux forts donnent des ailes aux Palestiniens arabes un peu comme ce crime odieux commis à Paris de Sarah Halimi née Attal et non qualifié crime antisémite par la justice française. N’était-il pas un crime antisémite sans nom, alors que l’assassin l’avait insulté plusieurs fois de « sale juive »? Autant de curseurs qui mis bout à bout devraient posés les vrais questions de la légitimité des juifs à seulement exister où qu’ils soient. Exactement la définition de l’antisémitisme. L’Egypte la Suède et la France ont demandé une réunion d’urgence à l’ONU qui aura lieu ce lundi pour surement prendre fait et cause et distribuer les bon points alors qu’ils sont responsables de cette situation. Bien sûr de face ils diront tous combattre contre le terrorisme et pourtant ils lui permettent d’exister de survoler même tous les obstacles. Il est normal dans ces conditions qu’en France certaines personnalités politiques Jean-Luc Mélenchon en tête refusent de reconnaitre la responsabilité de la France dans la rafle du Vel-D’Hiv du 16 et 17 juillet 1942. Jusqu’où iront-ils dans l’absurde et l’innommable dans l’inversement systématique des rôles et dans la description erronée de la vérité ? 

    Jerusalem, portiques

    0 commentaire Catégories : antisémitisme, International
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu