Avertir le modérateur

politique - Page 2

  • la situation au Venezuela piège les partisans de la France insoumise

    La grave crise politique et institutionnelle que vit actuellement le Venezuela va de rebondissements en rebondissements. Arrestations politiques arbitraires, tortures,  manifestations tous les jours pour réclamer le départ du président et pour qu’il quitte enfin le pouvoir. Depuis quatre mois au moins 125 personnes ont été tuées. La semaine dernière, une Assemblée constituante a doté Nicolas Maduro de pouvoirs très importants malgré le boycott de l'opposition et les vives critiques internationales. L’opposition dénonce une manipulation politique manifeste pour confirmer indéfiniment Maduro au pouvoir. En France la situation au Venezuela et à Caracas notamment piège les partisans de la France insoumise, dont le leader considère la révolution bolivarienne de Hugo Chávez comme une «source d’inspiration» politique. Alors que ceux là même à l’Assemblée dénoncent sans arrêt la légitimité du scrutin démocratique qui a élu le président français Emmanuel Macron avec 66,10 % des suffrages exprimés contre 33,90 % pour Marine Le Pen. La FI affirme que  le Venezuela « n’est surement pas une dictature» puisque « Maduro a été élu »… Effectivement l’a emporté de justesse à 50,61%  face à Henrique Capriles 49,12 % des suffrages exprimés, de quel côté se trouve la légitimité?. Il va falloir sérieusement réviser ses classiques pour se sortir de ce bourbier idéologique qui n’est qu’une lutte de postures qui ne mènent nulle part. Comme l’écrivait si justement Victor Hugo en politique  « l’idéal n’est autre chose que le point culminant de la logique »…

    mélenchon

    __________________________

    Sources :
    http://www.liberation.fr/france/2017/08/11/venezuela-en-crise-embarras-de-la-france-insoumise_1589536
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Élection_présidentielle_vénézuélienne_de_2013
    http://www.europe1.fr/international/venezuela-arrestation-des-chefs-de-lattaque-contre-une-garnison-3409526
    http://lelab.europe1.fr/qui-lit-quoi-1388
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Macron
    http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/publications/contributions-et-discours/2017/annonce-des-resultats-officiels-du-second-tour-de-l-election-presidentielle.148980.html

    0 commentaire Catégories : France insoumise, insoumis, International, politique
  • selon un sondage la cote de popularité de Emmanuel Macron serait en chute libre

    On apprend ce matin que selon un sondage YouGov réalisé pour Le HuffPost et CNews la cote de popularité du président Emmanuel Macron est en chute libre  passant de 43% d'opinions favorables à 36% en seulement un mois. Baisse du budget de la Défense, départ du chef d'état-major des armées, baisse des APL, cacophonie à l'Assemblée nationale, suppression des dotations aux collectivités locales pourtant promises, autant de polémiques qui se sont enchaînées les unes après les autres et qui expliquent la sanction. Même si  un peu plus d'un tiers des Français estiment que le gouvernement de Edouard Philippe (qui voit lui sa cote baisser de 2%) "va de l'avant, et propose des mesures modernes", qu'il "s'adresse à toute la population, pas seulement à ses électeurs" et qu'il est "composé de personnes compétentes ». Il n’en va pas moins qu’à un moment donné il va falloir ouvrir le parachute… 

    macron, Start-up

    0 commentaire Catégories : Macron, moi président je, People, politique, presse
  • au Venezuela le bilan de la révolte populaire s'élève désormais à plus de 120 morts…

    Exercice difficile que de relater des faits sur ce qui ce passe dans un pays où l’on a jamais mis les pieds et dont les principales sources d’informations sont signées par les agences de presse traditionnelles. On peut même un instant se demander s’il ne s’agit pas encore une fois de basse propagande. Et pourtant, les faits sont là, au Venezuela le bilan s'élève désormais à plus de 120 morts depuis plus de quatre mois et deux camps irréconciliables s’affrontent. Devant une forte mobilisation populaire et pacifique qui réclame le départ du président Nicolas Maduro, la répression comme aux temps des pires dictatures des pays d’Amérique du sud refait son apparition. Les témoignages sont nombreux sur des cas de tortures et d'emprisonnements systématiques, de plus les gens qui se taisent manquent de tout  victimes d'une économie en déliquescence, l’avenir s’assombrit dans le pays où l’or noir coule encore à flot. Avec un salaire moyen de 30 € par mois que faire? Où aller? La plus part partent pour la proche Colombie. En France, plusieurs responsables politiques ont condamné des violences inacceptables du pouvoir vénézuélien qui est soutenu par l’armée. Celui qui voyait un modèle dans ce régime, le leader des insoumis Jean-Luc Mélenchon, ne s'est toujours pas exprimé sur les violences qui ensanglantent ce pays et dont il se disait proche. En avril 2013 alors que le président Nicolas Maduro accédait au pouvoir, dans le cadre d'un rassemblement pour son soutien, Jean-Luc Mélenchon postait sur Twitter : "Le Venezuela bolivarien est une source d'inspiration pour nous, nous saluons la victoire de Maduro! ». La réalité économique quatre ans après semble plutôt un véritable fiasco et un désastre humain voire humanitaire. L’adhésion à "l'alliance bolivarienne" préconisée au point n°62 du programme du candidat de LFI en est presque une farce qu’il va falloir assumer un jour ou l'autre. C’est clair qu’il est plus honorable sans cravate de réclamer à cor et à cri la vraie place qu’occupait Jean Jaurès à l’Assemblée nationale en France que de dénoncer l’ignominie d’une dictature naissante au Vénézuéla qui ne dit pas son nom …

    Venezuela

    0 commentaire Catégories : esclavagisme, France insoumise, insoumis, International, politique
  • A l'Assemblée le jeune député FI Adrien Quatennens se fait remarquer…

     

    Ce n’est pas vraiment la partition que l’opposition pensait jouer et pourtant, à l’Assemblée nationale sur plus de 160 amendements au texte de la « loi travail » quatre seulement ont été retenu. Les représentants de la République en Marche ont affiché un silence quasi religieux bottant en touche tous les autres amendements tout cela dans une discipline exemplaire. Caroline Fiat, députée de la France insoumise le regrette : « en étant élue députée, je pensais que j'allais convaincre les gens » … « J'espère qu'ils vont se mettre à penser par eux-mêmes… », confie-t-elle. Après le discours de la ministre du travail Muriel Pénicaud le jeune député de la première circonscription du Nord de la France insoumise Adrien Quatennens, ajuste sa réplique pour défendre le gros livre rouge qui régit le droit du travail en France. Les mots sont saillant et il se fait remarquer. Il veut convaincre ses collègues de LREM : « ne vous laissez pas griser par le vague Macron, leur dit-il. N'hésitez pas à vous insoumettre ! » A l’adresse de Madame la Ministre : «Vous dites que le problème du code du travail est son épaisseur. Trouvez-vous que l’annuaire est trop épais ? Dans ce cas, quelles pages faut-il arracher ?» Grosse rigolage sur les bancs de l’hémicycle. Au final, la motion de rejet préalable déposée par La France insoumise a finalement n’est pas retenue. La parole des insoumis ne se serait-elle pas en train de se libérer de la voix de son maitre appelant les gens qui marchent sur l’eau à en faire autant?

    adrien Quatennens

    0 commentaire Catégories : politique, Réformes
  • Simone Veil née Jacob nous a quitté à l’âge de 89 ans

    Hier on a appris le décès d’une femme d’exception, une femme de tous les combats, ancienne magistrate, ministre de la Santé et académicienne Simone Veil née Jacob nous a quitté à l’âge de 89 ans. Jamais je n'aurai imaginer faire un dessin sur elle. En 2010 l’écrivain et académicien Jean d'Ormesson a eu ces mots : « J’avais eu l'honneur de la recevoir à l'Académie française au fauteuil de Racine, et j'avais évidemment évoqué les grandes époques de sa vie, c'est-à-dire d'abord la déportation, son témoignage sur la déportation, et ensuite la loi sur l'avortement qui avait été un combat incroyable. Elle a été abreuvée d'insultes. Je me rappelle des scènes où elle pleurait à la Chambre. Aujourd'hui, l’unanimité s'est faite sur son projet. C'est une femme qui aura marqué notre époque". Les hommages sonnent à l'unisson et tout le monde s’accorde à demander des obsèques nationales et une entrée de Simone Veil au Panthéon. Matricule 78651, ce numéro indélébile est resté marqué sur son bras gauche jusqu’à la fin de sa vie, Simone Veil né Jacob faisait partie d’une famille juive. " De cet héritage, il ne m’est pas possible de dissocier le souvenir sans cesse présent, obsédant même, des six millions de juifs exterminés pour la seule raison qu’ils étaient juifs. Six millions dont furent mes parents, mon frère et nombre de mes proches. Je ne peux me séparer d’eux. Cela suffit pour que jusqu’à ma mort, ma judéité soit imprescriptible ". En mars 1944, en plein centre-ville de Nice, Simone Jacob alors âgée de 16 ans (qui se faisait appeler Simone Jacquier) se fait arrêter dans les rues de Nice par deux Allemands en civil. C’est le début du cauchemar, elle sera transférée en avril 1944 avec sa famille vers les camps nazis de la mort : Auschwitz-Birkenau, Bobrek et Bergen-Belsen, elle y survécu mais perdit une grande partie de sa famille. Elle su se relever encore plus forte pour mener le combat qui sera le combat de toute sa vie. Nommée ministre de la santé en 1974 dans le gouvernement de Jacques Chirac, elle fera voter le premier projet de loi reconnaissant, en France, le droit à l’avortement pour les femmes. Cette femme qui a échappé de justesse à la mort dans les camps nazi a oeuvré de toutes ses forces pour que les femmes puissent choisir de donner la vie. « Personne n’a jamais contesté que l’avortement soit un échec quand il n’est pas un drame. Mais nous ne pouvons plus fermer les yeux sur les 300 000 avortements qui, chaque année, mutilent les femmes de ce pays, humilient ou traumatisent celles qui y ont recours… ». Pendant la guerre si elle avait été de l’autre côté elle aurait surement été une Juste permis les Justes, ce qu’elle fut en définitive. Et comme par hasard hier on apprenait également que Marine Le Pen avec tout le symbole politique que cela représente a été mise en examen pour "abus de confiance" et "complicité d'abus de confiance" dans l'enquête sur les assistants parlementaires d'eurodéputés FN. Simone peut partir tranquille, il ne reste plus qu’à faire Kaddish* …

    Simone Veil

    0 commentaire Catégories : antisémitisme, Justice, la France, le parti de la haine, People, politique, racisme, Santé
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu