Avertir le modérateur

syndicalisme - Page 3

  • La phrase choc de Manuel Valls lors du meeting de rentrée de la gauche gouvernementale a fait le buzz

     

    « Marianne, le symbole de la République ! Elle a le sein nu parce qu'elle nourrit le peuple ! Elle n'est pas voilée, parce qu'elle est libre ! ». La phrase choc de Manuel Valls, prononcée hier soir lors du meeting de rentrée de la gauche gouvernementale a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Les commentateurs et les politiques s’empressant de critiquer le choix du premier Ministre de mêler en une même phrase, l’islamisme intégriste, le voile, la place des femmes dans la société en insistant sur leur rôle maternel et nourricier. Qu’aurait fallu qu’il dise? Cette phrase de Molière tirée de Tartuffe : « Couvrez ce sein que je ne saurais voir. Par de pareils objets, les âmes sont blessées, Et cela fait venir de coupables pensées. »? Coupable de penser en premier à la liberté, à la laïcité et à la République? Encore heureux qu’il n’est pas filé la métaphore à propos de Marianne et de ses mamelles de la France jusqu’à évoquer l’actuelle crise du lait ! Entre la polémique de l’été sur le « burkini », les grèves annoncées pour la rentrée scolaire, la reprise probable des manifestations contre la loi travail, la menace terroriste toujours présente sur notre sol, l’état d’urgence, la refonte hypothétique de l’islam de France, septembre s’annonce difficile. D’autant plus que si un accord vient d’être trouvé entre les producteurs de lait et le géant de l’agroalimentaire Lactalis, on annonce dans le même temps le départ du gouvernement d'Emmanuel Macron. Un client à la présidentielle que le premier Ministre va devoir surveiller comme le lait sur le feu. Autant dire, pour le coup, que Manuel Valls n’est pas près de boire du p’tit lait!

    Valls, lait, marianne

     

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, la France, politique, syndicalisme
  • Dans l'affaire de la "chemise arrachée » d’Air France, validation de licenciement pour "faute lourde"

    Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT a vivement réagi après la décision de la ministre du travail Myriam El Khomri de valider le licenciement pour "faute lourde" d'un délégué de la CGT d'Air France accusé d'avoir participé à l'affaire de la "chemise arrachée". L’inspection du travail avait en effet refusé d’autoriser le licenciement du délégué du personnel incriminé arguant que les « faits invoqués pris dans leur ensemble ne permettent pas d’établir l’existence d’une faute lourde ». La ministre n’a cependant pas hésité à désavouer son inspection du travail, indiquant au contraire qu’à l’examen des faits « il ressort que la faute reprochée est d’une gravité suffisante pour justifier le licenciement du salarié protégé »Pour Philippe Martinez « il est proprement scandaleux » que la ministre casse la décision de l’inspection du travail, il dénonce une « attitude revancharde » du gouvernement après la bataille contre la loi travail où la CGT était en première ligne. Promettant d’utiliser tous les recours, il a averti : « On ne laissera pas cette décision en l'état". Au lendemain de la promulgation au journal officiel de la loi travail, cela nous promet une rentrée agitée. Comptons sur Philippe Martinez pour faire monter les enchères !!!

    chemise, air face, cGT

     

    0 commentaire Catégories : Justice, politique, syndicalisme
  • Le projet de loi travail a été adopté sans vote mercredi en nouvelle lecture à l'Assemblée nationale

    Ce soir, à Marseille dans un stade vélodrome plein comme un oeuf, les bleus affrontent en demi-finale de l'euro de football leur meilleure ennemie l'équipe d'Allemagne. Tous les français seront derrière notre équipe pour la soutenir face aux champions du monde en titre! Une telle mobilisation a de quoi faire rêver Philippe Martinez au lendemain d'un deuxième recours de l’article 49-3 qui a vu une nouvelle fois les frondeurs échoués d' un cheveux dans le dépôt d'une motion de censure. Les syndicats opposés à cette loi travail , quant à eux, et malgré douze manifestations sans succès entre mars et juillet pour obtenir le retrait du texte, disent vouloir continuer la mobilisation. Entre les évènements sportifs qui vont se succéder après l'euro de football ( tour de France et J.O de Rio ) et la trêve estivale, les français auront la tête ailleurs et surtout le besoin de se changer les idées, de se détendre. Comme le dit Monsieur Martinez. "On est en période de repos, c'est normal que les gens profitent de leurs congés payés. Mais on reviendra en pleine forme à la rentrée". Philippe Martinez envisage donc de jouer les prolongations dès septembre, d’ici là espérons que toutes ces dépenses d'énergie ces dernières semaines n'auront pas émoussé, ni notre forme, ni notre mental et qu'au contraire cet esprit combatif permettra aux bleus d'accéder à la finale et de remporter cet EURO 2016. ALLEZ LES BLEUS!!!

    loi travail, CGT

    0 commentaire Catégories : Réformes, Sport, syndicalisme
  • Le compte pénibilité qui est issu de la réforme des retraites de 2013 doit entrer en vigueur le 1er juillet 2016.

    Six nouveaux critères doivent être pris en compte comme : le port de charges lourdes, les milieux vibratoires, la proximité aux agents chimiques, le travail en condition de températures extrêmes, de bruit, ou encore de postures pénibles. Ce nouveau dispositif va permettre aux salariés du privé de cumuler des points afin de partir plus tôt à la retraite, se former ou travailler à temps partiel. Le chef de bande des patrons Pierre Gattaz défie la loi qui a été voté et annonce la couleur : « le Medef n'appliquera pas le compte pénibilité car c'est techniquement impossible notamment pour les petites entreprises » ce à quoi la Ministre de la santé Marisol Touraine a rétorqué : "la démocratie ne s'arrête pas aux portes" du patronat. De son côté la CFDT par la voix de son Leader Laurent Berger menace de recourir à la justice en cas d'entorse à la loi : "à chaque fois que ce sera le cas, nous porterons l’affaire devant la justice »…  Attention aux gentils moutons!

    gattaz, pénibilité

    0 commentaire Catégories : Eglise, Hollande, Justice, Réformes, syndicalisme
  • Le Sénat a adopté ce mardi le projet de loi travail.

    Alors que le texte était à nouveau contesté dans la rue pour la onzième fois par des dizaines de milliers d’opposants, le Sénat a adopté ce mardi le projet de loi travail, après l'avoir nettement durci. Les sénateurs socialistes, communistes, écologistes et RDSE (à majorité PRG) ont voté contre, tandis que la droite, majoritaire au Sénat, a voté pour. Ils se sont fait la main avant les primaires de la droite visiblement. "En plein débat des primaires, il vous fallait montrer vos muscles et donc faire des prises de guerre. Mais était-il bien nécessaire de revenir sur les 35 heures?", a déclaré Nicole Bricq au nom des socialistes en dénonçant un texte « complètement déséquilibré ». Dominique Watrin pour le groupe Communiste, républicain et citoyen, a critiqué un "projet de droite qui est le frère siamois du projet du gouvernement". "Nous ne sommes pas dupes", a-t-il lancé. De son côté, la ministre du Travail Myriam El Khomri a assuré qu'elle restait "tenace et déterminée à amener ce projet de loi jusqu'au bout ». Prochaine partie de bras de fer le 5 juillet à l’occasion du retour du texte à l’assemblée nationale.« Rien ne sert de durcir il faut partir à point » comme dirait un adepte du 49-3…

    loi travail

    0 commentaire Catégories : esclavagisme, la France, politique, Réformes, Société, syndicalisme
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu