Avertir le modérateur

défense

  • A Istres le chef de l’Etat tente d'apaiser la colère qui monte dans les rangs de l'armée…


    En attendant le traditionnel chassé-croisé des aoûtiens depuis le 14 juillet Emmanuel Macron est partout. Si la polémique sur le budget de l’armée qui a conduit à la démission mercredi du général Pierre de Villiers a fait couler beaucoup d’encre, elle aurait très bien pu tourner au désastre. C’est justement pour désamorcer la crise  qu'à Istres (Bouches-du-Rhône) Emmanuel Macron s'est rendu ce jeudi 20 juillet. Sur la base aérienne 125, l'un des maillons clefs de la dissuasion nucléaire le chef de l’État a tenté d'apaiser la colère qui monte dans les rangs de l'armée après l'annonce de nouvelles économies de 850 millions d'euros attendus pour cette année. Le Président s'est engagé à porter à 2% du PIB l'effort de défense d'ici à 2025, mais en attendant, des économies vont être ponctionnées aux budgets des armées cette année, dans un contexte de restrictions générales afin de tenir les engagements de la France vis-à-vis de ses partenaires européens. Il est également revenu sur la démission du général Pierre de Villiers et il a tenu à préciser : "nous méritons collectivement mieux qu'un tel débat ». C’est vrai ça, on mérite bien mieux que cela et inutile de préciser à tout bout de champs qui est le boss dans la maison France!

    chef, macron

    0 commentaire Catégories : défense, économie, Europe, Macron
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu