Avertir le modérateur

Les dessins de JAP - Page 2

  • Le bras de fer continu entre les USA et la Corée du Nord

    La dissuasion nucléaire est basée principalement sur la peur du recours par l'autre à l'arme nucléaire. Le fait qu'il n'y ait pas eu de guerre directe depuis 70 ans entre des pays pratiquant la dissuasion nucléaire est mis en avant par ses partisans, mais ne constitue pas une preuve absolue aux yeux de ses détracteurs car désormais nous sommes tout proche de ce point de rupture et la Russie qui était silencieuse jusqu’à présent s’est dit  "très inquiète" des risques de conflit "très élevés" par la voix de son chef de la diplomatie Sergueï Lavrov : « Je considère que lorsqu'on en arrive presque à la bagarre, celui qui doit faire en premier un pas pour s'éloigner de la ligne dangereuse est celui qui est le plus fort et le plus intelligent" a-t-il déclaré. Le bras de fer risque de continuer en attendant un accord politique sous forme de moratoire entre la première puissance militaire mondiale les USA et la Corée du Nord même si le président Chinois Xi Jinping presse Donald Trump de calmer le jeu des provocations verbales, l’option militaire est bien la seule solution sur la feuille de route retenue par le président américain qui a invité Kim Jong-Un à changer de voie… Et si on changeait carrément de méthode de dissuasion?dissuasion

    0 commentaire Catégories : International, Sécurité
  • Le régime de Kim Jong-un maintient son plan d’attaque sur l’île américaine de Guam et la Chine sort du bois…

    Le dialogue pacifique entre Washington et Pyongyang n’est « pas à l’ordre du jour ». L’escalade verbale de menaces amène désormais la Chine à sortir du bois. En cas de frappes préventives des USA sur le territoire de la Corée du Nord Pékin a prévenu, elle se rangera du côté de Pyongyang. En cas de frappes des Nord Coréens en premier sur Guam, la Chine restera neutre. C’est en fait l’effondrement du petit État communiste qui fait craindre aux Chinois qu’une possible réunification coréenne déplacerait les lignes rouges entre Pékin et Washington. Ce que les Chinois refusent tout bonnement. Nous sommes donc ici dans le même paradigme sécuritaire vis à à vis de la Russie de Poutine et de l’Ukraine. Et si cette crise s'était passée en territoire français qu’auraient dit nos responsables politiques?

    Nord Coréen, Pyongyang, Mélenchon

    0 commentaire Catégories : International, Sécurité
  • le ton monte entre la Corée du Nord et les Etats-Unis

    Doit-on être partagé entre comprendre les motivations politiques d’un régime communiste dictatorial et totalitaire qui menace à lui tout seul le monde entier d’une escalade d’explosions nucléaires et l’égo d’un président d’un pays démocratique omniprésent partout surveillant les faits et gestes de chaque individu sur cette planète? Nous assistons en plein mois d’août à un bis-répétita d’une crise qui jadis aurait pu mal tourner. L’un des conseillers de Donald Trump l’a rappelé sur Fox News. Sebastian Gorka, a dressé un parallèle historique avec la crise des missiles soviétiques à Cuba, qui, au début des années 60, mena le monde au bord du conflit nucléaire. "Durant la crise des missiles de Cuba, nous nous sommes rassemblés derrière JFK. C'est comparable à la crise des missiles". Est-ce que le monde démocratique aura d’autres choix que de se rassembler derrière Donald Trump?  Si on parle de Cuba alors le pont est fait sur le blocus imposé par les américains au régime de Fidel Castro mais depuis la situation semble s’améliorer. Le Conseil de sécurité de l'ONU a récemment adopté à l'unanimité la résolution 2371 renforçant sensiblement les sanctions déjà imposées à la Corée du Nord privant Pyongyang d'un milliard de dollars de recettes annuelles. Même son plus fidèle allié la Chine a lâché son protégé nord-coréen l’isolant encore plus dans une crise qui semblerait en cacher pas mal d’autres mais qu’on ne vous dira pas bien évidemment… Kim Jong-Un promet de viser avec ses bombes l’île américaine de Guam dans le pacifique, Donald Trump a rétorqué qu’aussitôt un déluge de feu sans précédent s’abattrait sur le territoire Coréen au-dessus du 38 ème parallèle…  Climat tendu, joutes verbales répétées, revenons au calme gardons la raison et jouons au scrabble… 

    USA-COREE DU NORD

    0 commentaire Catégories : International, Sécurité
  • L'Elysée va préciser dans les prochains jours le "rôle public" de Brigitte Macron

    Emmanuel Macron l’avait dit pendant sa campagne présidentielle qu' il clarifierait le rôle de la première dame et en finirait avec l'hypocrisie concernant le conjoint du chef de l'État. Seulement voilà aujourd'hui une pétition se dresse devant sa route elle s’oppose à tout statut pour la première Dame. Cette pétition a réuni plus de 240.000 signatures sur internet en seulement deux semaines. L'Élysée va préciser dans les prochains jours le "rôle public" qu'aura Brigitte Macron, c’est un document sur lequel ses services travaillent depuis plusieurs semaines. Il se peut que ce soit une charte qui précisera les limites de son rôle et le nombre de collaborateurs que l'épouse du chef de l'État aura à son service, ce qui n'a jamais été fait dans le passé. Les contours sont en train d’être définis. En espérant que cela ne soit pas accueilli comme la photo traditionnelle du président pour les mairies qui avait été fortement critiqué…

    brigitte macron

    0 commentaire Catégories : Macron, moi président je, Réformes
  • selon un sondage la cote de popularité de Emmanuel Macron serait en chute libre

    On apprend ce matin que selon un sondage YouGov réalisé pour Le HuffPost et CNews la cote de popularité du président Emmanuel Macron est en chute libre  passant de 43% d'opinions favorables à 36% en seulement un mois. Baisse du budget de la Défense, départ du chef d'état-major des armées, baisse des APL, cacophonie à l'Assemblée nationale, suppression des dotations aux collectivités locales pourtant promises, autant de polémiques qui se sont enchaînées les unes après les autres et qui expliquent la sanction. Même si  un peu plus d'un tiers des Français estiment que le gouvernement de Edouard Philippe (qui voit lui sa cote baisser de 2%) "va de l'avant, et propose des mesures modernes", qu'il "s'adresse à toute la population, pas seulement à ses électeurs" et qu'il est "composé de personnes compétentes ». Il n’en va pas moins qu’à un moment donné il va falloir ouvrir le parachute… 

    macron, Start-up

    0 commentaire Catégories : Macron, moi président je, People, politique, presse
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu