Avertir le modérateur

Les dessins de JAP - Page 5

  • A Istres le chef de l’Etat tente d'apaiser la colère qui monte dans les rangs de l'armée…


    En attendant le traditionnel chassé-croisé des aoûtiens depuis le 14 juillet Emmanuel Macron est partout. Si la polémique sur le budget de l’armée qui a conduit à la démission mercredi du général Pierre de Villiers a fait couler beaucoup d’encre, elle aurait très bien pu tourner au désastre. C’est justement pour désamorcer la crise  qu'à Istres (Bouches-du-Rhône) Emmanuel Macron s'est rendu ce jeudi 20 juillet. Sur la base aérienne 125, l'un des maillons clefs de la dissuasion nucléaire le chef de l’État a tenté d'apaiser la colère qui monte dans les rangs de l'armée après l'annonce de nouvelles économies de 850 millions d'euros attendus pour cette année. Le Président s'est engagé à porter à 2% du PIB l'effort de défense d'ici à 2025, mais en attendant, des économies vont être ponctionnées aux budgets des armées cette année, dans un contexte de restrictions générales afin de tenir les engagements de la France vis-à-vis de ses partenaires européens. Il est également revenu sur la démission du général Pierre de Villiers et il a tenu à préciser : "nous méritons collectivement mieux qu'un tel débat ». C’est vrai ça, on mérite bien mieux que cela et inutile de préciser à tout bout de champs qui est le boss dans la maison France!

    chef, macron

    0 commentaire Catégories : défense, économie, Europe, Macron
  • Bruno Le Maire chez GM&S pendant que Pierre de Villiers le chef d'état-major des armées démissionne…

    Il aura fallu attendre la présidence de Emmanuel Macron pour voir un ancien candidat LR et aujourd’hui nommé ministre de l'Économie se déplacer sur un site industriel en plein conflit social et menacé de fermeture aller à la rencontre des salariés.  Bruno Le Maire est allé au charbon il  a fait cet exploit ce mercredi après-midi sur le site de l'équipementier automobile GM&S à La Souterraine, dans la Creuse. Il a assuré devant une centaine d'employés que "pas un seul salarié ne sera laissé de côté". Bruno Le Maire a garanti la "pérennité du site pour les cinq ans qui viennent ». On dirait du Arnaud Montebourg à la lettre !!! L’équipementier de PSA et Renault  s’est vu assurer de commandes à venir à hauteur de 22 millions d'euros. Le Tribunal de commerce de Poitiers a annoncé qu'il rendra sa décision lundi prochain 24 juillet. Dans la matinée on apprenait aussi que le frère cadet de Philippe, Pierre de Villiers le chef d'état-major des armées a fait volte-face. Il a présenté sa démission au Président qui l’a accepté, du jamais vu à ce niveau de l’État. Après une semaine de brouille pour avoir critiqué les restrictions budgétaires de la Défense du chef de l’État. Il y a quand même quelque chose d’assez indécent dans ce pays, alors que des centaines de familles dans la Creuse sont prises en otage par cette logique financière qu’imposent les grands groupes industriels automobiles pourtant subventionnés, l’industrie du canon et de l’armée ne veut faire aucun sacrifice, la solidarité s’arrêterait à entendre les gradés à la porte de la caserne. Emmanuel Macron avait fait dans un récent discours le rapprochement entre terrorisme et climat, on peut aller plus loin… L’industrie, la finance et la défense sont intimement liées…

    Bruno Lemaire

      

    0 commentaire Catégories : emploi, Macron, solidarité, syndicalisme
  • Jean-Luc Mélenchon le leader de la France insoumise sur tous les fronts…

    La récente « mise en garde » du Président de la République Emmanuel Macron adressée à Pierre de Villiers le chef d'état-major des armées n’a pas plu à Jean-Luc Mélenchon. Il a ironisé en parlant  « d’ivresse des sommets ». Sur son blog, dans un texte intitulé "Jupiter déraille" le leader de la France insoumise à l'Assemblée s'est attardé sur ce petit "recadrage" . Le député des Bouches-du-Rhône a jugé "préoccupants" les "signaux" envoyés par Emmanuel Macron et sa "méthode". Il a également fustigé l'annonce d'un "improbable plan de rapprochement militaire avec l'Allemagne". "On a déjà vendu la moitié de l'entreprise qui produit les chars Leclerc à une famille de milliardaires allemands", a-t-il dit. En plus de la loi travail 2 qui sera actée à la fin de l’été par ordonnance le 20 septembre « l’accord de libre-échange avec le Canada (CETA), va lui aussi dévaster le droit social", a-t-il poursuivi. "Donc, on a deux coups qui nous sont donnés, l'un par ordonnances, l'autre par un accord international, qui disloquent le droit social en France. Alors, les gens qui ne veulent pas se laisser tondre, leur devoir, c'est de manifester comme citoyen", a-t-il affirmé. Il  appelle à un grand rassemblement le 23 septembre même si les syndicats ont déjà appelé eux à descendre dans la rue le 12 contre la réforme du code du Travail. D’ici là gageons que le chef de file de la France insoumise arrive à repousser les attaques frontistes de la part de l'euro députée Sophie Montel qui l’accuse d’avoir employé plusieurs assistants parlementaires à des fonctions partisanes aux frais du Parlement européen. La rentrée s’annonce frontale…

    mélenchon

    0 commentaire Catégories : Europe, France insoumise, je, tu, il magouille, Justice, Macron, Réformes
  • Emmanuel Macron a invité hier Benjamin Netanyahu le premier ministre israélien à participer à la 75 ème cérémonie de la rafle du Veld’hiv

    Hier on a tous commémoré la cérémonie marquant le 75e anniversaire de la rafle du Vel d’HIV, le président de la République Emmanuel Macron qui avait invité Benjamin Netanyahou le Premier ministre israélien  à participer à cette cérémonie a tenu à souligner que la rafle "fut l'oeuvre de la police française, pas un seul Allemand n'y prêta la main »[…] « Oui, je le redis ici, c'est bien la France qui organisa la rafle puis la déportation et donc, pour presque tous, la mort des 13.152 personnes de confession juive arrachées les 16 et 17 juillet à leur domicile"[…] "Un jour, parce qu'on s'est tu, parce qu'on n'a pas voulu voir, le passage à l'acte intervient. Alors ce qui n'était chez les uns que de la haine formulée différemment, et chez les autres une forme de lâcheté » […] « ça devient des vies fauchées et des gestes qui tuent »[…] « Nous ne cèderons rien à l'antisionisme car il est la forme réinventée de l'antisémitisme", a-t-il ajouté d’un ton ferme et sans équivoque. Mais dans les faits il est regrettable que des crimes antisémites commis il y a peu comme l’assassinat de Sarah Halimi (qui a été défenestré en plein Paris) fassent encore l’objet de tergiversations sur leurs caractères et leurs qualificatifs avérés ou non antisémites de part de la justice française. Pendant ce temps-là la honteuse posture antisioniste qui alimente la haine du juif était elle fidèle au rendez-vous…

    Vel d'HIV, Macron

    0 commentaire Catégories : antisémitisme, la France, Macron
  • A l'Assemblée le jeune député FI Adrien Quatennens se fait remarquer…

     

    Ce n’est pas vraiment la partition que l’opposition pensait jouer et pourtant, à l’Assemblée nationale sur plus de 160 amendements au texte de la « loi travail » quatre seulement ont été retenu. Les représentants de la République en Marche ont affiché un silence quasi religieux bottant en touche tous les autres amendements tout cela dans une discipline exemplaire. Caroline Fiat, députée de la France insoumise le regrette : « en étant élue députée, je pensais que j'allais convaincre les gens » … « J'espère qu'ils vont se mettre à penser par eux-mêmes… », confie-t-elle. Après le discours de la ministre du travail Muriel Pénicaud le jeune député de la première circonscription du Nord de la France insoumise Adrien Quatennens, ajuste sa réplique pour défendre le gros livre rouge qui régit le droit du travail en France. Les mots sont saillant et il se fait remarquer. Il veut convaincre ses collègues de LREM : « ne vous laissez pas griser par le vague Macron, leur dit-il. N'hésitez pas à vous insoumettre ! » A l’adresse de Madame la Ministre : «Vous dites que le problème du code du travail est son épaisseur. Trouvez-vous que l’annuaire est trop épais ? Dans ce cas, quelles pages faut-il arracher ?» Grosse rigolage sur les bancs de l’hémicycle. Au final, la motion de rejet préalable déposée par La France insoumise a finalement n’est pas retenue. La parole des insoumis ne se serait-elle pas en train de se libérer de la voix de son maitre appelant les gens qui marchent sur l’eau à en faire autant?

    adrien Quatennens

    0 commentaire Catégories : politique, Réformes
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu