Avertir le modérateur

Juppé

  • certains électeurs de gauche s’apprêteraient à aller voter à la primaire de la droite

    D’après les observateurs de la vie politique française  certains électeurs de gauche s’apprêteraient à aller voter à la primaire de la droite, dans le but d’éliminer  Nicolas Sarkozy dès le premier tour de ce scrutin. Leur motivation : choisir de manière préventive le candidat pour lequel ils  seront sans doute contraints d’aller voter au second tour de la Présidentielle. Certes il faut payer 2 euros  et signer une charte dont la  première rédaction « adhérer aux  valeurs de la droite et du centre » a été transformée subtilement  sur proposition des  Juppéistes  en « adhérer aux valeurs républicaines  de la droite et du centre »».  Les valeurs « républicaines » c’est plus consensuel et les amis d’Alain Juppé espèrent ainsi attirer dans leurs filets ces électeurs de gauche  déboussolés. Même si ils seront peu nombreux à se déplacer, dans un scrutin serré pour la seconde place à cette primaire, cela pourrait faire pencher la balance. Décidément pas terrible cette semaine pour Nicolas Sarkozy entre  les « révélations » du  livre assassin de Patrick Buisson, l’émission d’Elise Lucet sur Bygmallion, les carnets libyens  révélés par Médiapart qui apporteraient la preuve de versements d’argent en soutien de sa campagne de 2007 , il a de quoi se faire du soucis. Pour couronner le tout,  tous les sondages  voient sa cote d’avenir s’effondrer. Dans le dernier baromètre BVA pour Orange, publié ce vendredi 30 septembre à moins d'un mois de la primaire de la droite, Alain Juppé reprend à Nicolas Sarkozy la première place chez les sympathisants Les Républicains et l’ancien président perd 13 points chez les sympathisants de la droite et du centre . Une brise de gauche flotte sur une primaire qui pourrait bien être plus agitée que prévue pas le moment de faire des vagues… 

    juppé, sarko, l'OBS,

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, Juppé, les républicains, politique, Sarkozy
  • J-314 : François Hollande veut incarner « La France » il va se recueillir sur la tombe du général De Gaulle.

    Alors qu’à droite les candidats potentiels se bousculent encore à qui mieux mieux pour se présenter à la primaire en vue de la présidentielle de 2017, à gauche on ne sait pas comment faire pour démanteler ce qu’il en reste. François Hollande, lui, se veut le rassembleur de la Nation, il ira à Colombey-les-deux-Eglises se recueillir sur la tombe du général De Gaulle. Il veut incarner « La France », « il appartient à tout le monde ». Aucun président ou Premier ministre socialistes ne s'y était jamais officiellement rendu. A droite Nicolas Sarkozy en bon président hypocrite des LR fait campagne pour la primaire, son principal rival Alain Juppé est toujours favori, même si les intentions de vote en sa faveur se tassent dans les sondages. Quant à Philippe Martinez le secrétaire général de la CGT, il s'est déclaré "disponible" pour rencontrer la ministre du Travail Myriam El Khomri "dès ce soir ou dès demain", si "elle veut avancer" le rendez-vous prévu pour le vendredi 17 juin, ça laisse de la marge pour réfléchir jusqu’au 23 avril 2017 (J-314).

    juppé, hollande

     

    0 commentaire Catégories : Hollande, Juppé, la France, les républicains, politique, syndicalisme
  • Les élections présidentielles autrichiennes en préambule aux futurs élections présidentielles françaises…

    Ce dimanche, les Autrichiens élisent leur président, ils doivent choisir entre un candidat d’extrême-droite, Nobert Hofer et son adversaire écologiste Alexander Van der Bellen rassemblant la gauche. L’extrême droite a toutes les chances de confirmer son avance du premier tour.
    C’est exactement ce qui risque de se passer en France pour le deuxième tours des élections présidentielles en 2017 face au FN qui n’a quasi rien à faire (situation actuelle) pour conforter sa place au deuxième tour, nous aurons deux scénarios possibles.
    Le premier : à droite, malgré les embuscades tendues par Nicolas Sarkozy c’est Juppé qui sort vainqueur des primaires de son parti. Il passe le premier tour des présidentielles et se présente face à Marine Le Pen. Alain Juppé ne pourra rassembler à gauche car son programme est extrêmement libéral. La candidate du FN sera élue car son programme est celui quasi copié/collé du PCF de Georges Marchais de 1974, elle récoltera les voix de la classe ouvrière sur des réformes comme la retraite à 60 ans, etc.
    Deuxième scénario : la gauche, en voulant contester la légitimité de François Hollande à se représenter, se tire déjà une balle dans le pied et risque de ne pas du tout être présente au second tour, les Montebourg et Mélanchon, bien que justes dans leurs analyses ne font que diviser la gauche. Les écologistes en pleine déconfiture à l’Assemblée s’ils veulent exister doivent se rassembler autour d’une logique de reprise de pouvoir pour eux et aussi pour la gauche.
    Si la gauche veut passer le premier tour ça sera avec François Hollande ou ça ne sera pas. Au deuxième tour face à Marine Le Pen le candidat Hollande aura bien plus de chance que son adversaire Juppé… Ne dites pas qu’on ne vous aura pas prévenu!!!

    autriche, présidentielles 2017, hollande, la gauche

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, campagne présidentielle 2017, Hollande, International, Juppé, la France, le parti de la haine, les républicains, politique
  • Alain Juppé dit vouloir "Changer de politique économique", pour cela on peut lui faire confiance…

    Alain Juppé dans son dernier livre-programme titre « Pour un Etat fort » et présente vingt propositions régaliennes qui ont le mérite d'être claires : justice, sécurité, immigration, nationalité, etc. Son programme est franchement à droite ce n’est pas une surprise. Là ou son programme risque d’être révolutionnaire c’est sur le volet économique. Le possible futur président de droite dit vouloir "Changer de politique économique" et ce n’est pas de l’humour au second degrés. Il préconise par exemple de simplifier à son maximum le code du travail (en mieux que la loi El-Khomeri), rendre la dégressivité des indemnités de chômage plus courte, plafonner les indemnités de licenciement en cas de contentieux, réformer la justice prud'homale, limiter les mandats syndicaux en entreprise à deux consécutifs seulement, annuler la réforme du compte de pénibilité, décaler l'âge de départ à la retraite à 65 ans, diminuer le poids de la dépense publique en optant pour le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux (200.000 à 250.000 fonctionnaires devront partir), supprimer la loi sur les 35 heures, supprimer les charges patronales sur le SMIC, augmenter d’un point la TVA à 21%, obliger  les bénéficiaires du RSA d'accepter un emploi ou une formation, supprimer l'impôt sur la fortune et enfin abaisser l’impôt de sociétés  de 3 points à 30 %. Ce que l’on a vu sous François Hollande n’est rien comparé à ce que nous prépare la vraie droite qui fâche. En matière de manifestations longue Alain Juppé a de l’expérience c’est pour cela qu’il faut lui faire confiance…

    juppé

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, campagne présidentielle 2017, Juppé, les républicains, politique
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu