Avertir le modérateur

Justice

  • inéligibilité des personnes condamnées pour racisme, antisémitisme, négationnisme ou homophobie

    Les députés ont voté hier un amendement REM à l’article 1 du projet de loi ordinaire de « confiance dans la vie publique » prévoyant une « peine complémentaire obligatoire d’inéligibilité » en cas de manquement à la probité. Dans un communiqué, la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) a salué « une avancée historique dans la lutte contre le racisme » puisque qu’au-delà de la probité financière, d’autres délits ont été inclus, comme l’homophobie, l’antisémitisme et le racisme. Du sur-mesure pour le gus M'Bala M'Bala…

    Dieudonné

     

    0 commentaire Catégories : antisémitisme, Justice, racisme, Réformes
  • En espagne Pilar Abel qui assure être la fille de Salvador Dali fait exhumer son corps

    À Figueras en Espagne la situation est assez surréaliste et la dépouille du peintre Salvador Dali qui vient juste d’être exhumée l’était aussi. 28 ans après sa mort, le corps du  célèbre peintre espagnol  Salvador Dali refait surface. Celui qu’André Breton, le pape du mouvement surréaliste appelait « Avida Dollars » (surnom créé avec les lettres de son nom) est rattrapé par sa supposée progéniture… En effet Pilar Abel cartomancienne espagnole assure être sa fille elle a fait une demande de paternité qui a été accepté par la justice : «je veux juste connaître la vérité, et c'est tout». Comme sa supposée fille, il était fasciné par l'ADN et le tesseract, un hypercube en quatre dimensions. Il cherchait à créer une synthèse de l'iconographie chrétienne et d'images de désintégrations inspirées par la physique nucléaire. Il restait très attentif à toutes les évolutions de l’art et de la science. Il aimait expérimenter des procédés nouveaux ou innovants, la peinture par projection, l'holographie, les illusions d'optique, les calembours visuels, des trompe-l'œil, etc. Mégalomane confirmé  et avec un ego surdimensionné Salvador Dali aimait l’argent et forcément la publicité et c’était à chaque fois une performance et un régal pour les sens. Perrier, Alka Seltzer, Lanvin, le catalan aux moustaches frémissantes sublimait les marques,les produits et se sublimait lui-même. « La différence entre un fou et moi, c’est que moi je ne suis pas fou ! » disait-il. Et si cette exhumation était une oeuvre postmortem en soi commandée par Jésus-Christ faisant sa dernière pub pour la caravane du Tour de France qui exceptionnellement aurait fait un décrochage en pays Catalan?

    Pilar Abel, Salvador Dali

    0 commentaire Catégories : Art et culture, International, Justice, média
  • Jean-Luc Mélenchon le leader de la France insoumise sur tous les fronts…

    La récente « mise en garde » du Président de la République Emmanuel Macron adressée à Pierre de Villiers le chef d'état-major des armées n’a pas plu à Jean-Luc Mélenchon. Il a ironisé en parlant  « d’ivresse des sommets ». Sur son blog, dans un texte intitulé "Jupiter déraille" le leader de la France insoumise à l'Assemblée s'est attardé sur ce petit "recadrage" . Le député des Bouches-du-Rhône a jugé "préoccupants" les "signaux" envoyés par Emmanuel Macron et sa "méthode". Il a également fustigé l'annonce d'un "improbable plan de rapprochement militaire avec l'Allemagne". "On a déjà vendu la moitié de l'entreprise qui produit les chars Leclerc à une famille de milliardaires allemands", a-t-il dit. En plus de la loi travail 2 qui sera actée à la fin de l’été par ordonnance le 20 septembre « l’accord de libre-échange avec le Canada (CETA), va lui aussi dévaster le droit social", a-t-il poursuivi. "Donc, on a deux coups qui nous sont donnés, l'un par ordonnances, l'autre par un accord international, qui disloquent le droit social en France. Alors, les gens qui ne veulent pas se laisser tondre, leur devoir, c'est de manifester comme citoyen", a-t-il affirmé. Il  appelle à un grand rassemblement le 23 septembre même si les syndicats ont déjà appelé eux à descendre dans la rue le 12 contre la réforme du code du Travail. D’ici là gageons que le chef de file de la France insoumise arrive à repousser les attaques frontistes de la part de l'euro députée Sophie Montel qui l’accuse d’avoir employé plusieurs assistants parlementaires à des fonctions partisanes aux frais du Parlement européen. La rentrée s’annonce frontale…

    mélenchon

    0 commentaire Catégories : Europe, France insoumise, je, tu, il magouille, Justice, Macron, Réformes
  • Simone Veil née Jacob nous a quitté à l’âge de 89 ans

    Hier on a appris le décès d’une femme d’exception, une femme de tous les combats, ancienne magistrate, ministre de la Santé et académicienne Simone Veil née Jacob nous a quitté à l’âge de 89 ans. Jamais je n'aurai imaginer faire un dessin sur elle. En 2010 l’écrivain et académicien Jean d'Ormesson a eu ces mots : « J’avais eu l'honneur de la recevoir à l'Académie française au fauteuil de Racine, et j'avais évidemment évoqué les grandes époques de sa vie, c'est-à-dire d'abord la déportation, son témoignage sur la déportation, et ensuite la loi sur l'avortement qui avait été un combat incroyable. Elle a été abreuvée d'insultes. Je me rappelle des scènes où elle pleurait à la Chambre. Aujourd'hui, l’unanimité s'est faite sur son projet. C'est une femme qui aura marqué notre époque". Les hommages sonnent à l'unisson et tout le monde s’accorde à demander des obsèques nationales et une entrée de Simone Veil au Panthéon. Matricule 78651, ce numéro indélébile est resté marqué sur son bras gauche jusqu’à la fin de sa vie, Simone Veil né Jacob faisait partie d’une famille juive. " De cet héritage, il ne m’est pas possible de dissocier le souvenir sans cesse présent, obsédant même, des six millions de juifs exterminés pour la seule raison qu’ils étaient juifs. Six millions dont furent mes parents, mon frère et nombre de mes proches. Je ne peux me séparer d’eux. Cela suffit pour que jusqu’à ma mort, ma judéité soit imprescriptible ". En mars 1944, en plein centre-ville de Nice, Simone Jacob alors âgée de 16 ans (qui se faisait appeler Simone Jacquier) se fait arrêter dans les rues de Nice par deux Allemands en civil. C’est le début du cauchemar, elle sera transférée en avril 1944 avec sa famille vers les camps nazis de la mort : Auschwitz-Birkenau, Bobrek et Bergen-Belsen, elle y survécu mais perdit une grande partie de sa famille. Elle su se relever encore plus forte pour mener le combat qui sera le combat de toute sa vie. Nommée ministre de la santé en 1974 dans le gouvernement de Jacques Chirac, elle fera voter le premier projet de loi reconnaissant, en France, le droit à l’avortement pour les femmes. Cette femme qui a échappé de justesse à la mort dans les camps nazi a oeuvré de toutes ses forces pour que les femmes puissent choisir de donner la vie. « Personne n’a jamais contesté que l’avortement soit un échec quand il n’est pas un drame. Mais nous ne pouvons plus fermer les yeux sur les 300 000 avortements qui, chaque année, mutilent les femmes de ce pays, humilient ou traumatisent celles qui y ont recours… ». Pendant la guerre si elle avait été de l’autre côté elle aurait surement été une Juste permis les Justes, ce qu’elle fut en définitive. Et comme par hasard hier on apprenait également que Marine Le Pen avec tout le symbole politique que cela représente a été mise en examen pour "abus de confiance" et "complicité d'abus de confiance" dans l'enquête sur les assistants parlementaires d'eurodéputés FN. Simone peut partir tranquille, il ne reste plus qu’à faire Kaddish* …

    Simone Veil

    0 commentaire Catégories : antisémitisme, Justice, la France, le parti de la haine, People, politique, racisme, Santé
  • Marielle de Sarnez et François Bayrou décrochent du gouvernement

    S’il y en a un qui connaît bien la musique c’est lui. François Bayrou est un homme politique français qui a commencé en 1982 par jouer du Radong. C'est une petite trompette Tibétaine qui le rapprochait spirituellement de son maître à penser, Ghandi. Puis, il est élu conseiller général des Pyrénées-Atlantiques, il gravit vite les échelons et en 1993 même s' il reste passionné par les bols chantants, il accepte la nomination de ministre de l'éducation nationale sous le gouvernement de Edouard Balladur (excellent aux tambourins à base de : « vous ne m’aimez pas ? Je ne vous aime pas non plus! ») c'est là qu'il se met à la flute à bec, au départ c’est pour se faire remarquer mais il ne va plus la lâcher. En 2002, lors d'un meeting UDF alors qu’il avait surpris un enfant, dans les rues de Strasbourg, lui faire les poches, il décide de pratiquer un cours instant « la giflette » en bon père de famille, ça va de soit. On lui en a tenu longtemps rigueur. L’enfant devenu adulte a été condamné par la suite pour une autre affaire par le tribunal correctionnel de Strasbourg pour outrages et violences à quatre mois de prison ferme. Les années passent et il se présente à plusieurs élections présidentielles sans tambour ni trompette, il perd à chaque fois. Il faut attendre l’élection de Jupiter Macron qui le voit en Phébus et il le nomme ministre d'État, garde des Sceaux et ministre de la Justice au sein de son premier gouvernement Édouard Philippe I et il va vivre alors son sacre du printemps, sa première envolé lyrique juste le temps de faire quelques gammes autour d'un projet de loi sur la moralité de la vie publique. Cette même moralité qui va le rattraper et soudain c'est le silence assourdissant de l’affaire du petit Grégory qui revient sur le devant de la scène. On ne saura jamais si c'est lui qui est à l'origine de cette relance juridique qui aurait eu pour but d'avoir fait diversion le temps d'une élection. Ce qu'on sait c'est qu’il est empêtré (selon des informations du Canard Enchainé) dans une affaire qui va sonner le gong de sa carrière. Fini le Radong, fini les bols chantants, fini la flûte à bec, l'assistante parlementaire de Marielle de Sarnez (bras droit de son parti, le MOdem) aurait en réalité été sa secrétaire particulière, elle était rémunérée par le parlement européen pour un emploi fictif... C'est la tuile et
    après une pause et plusieurs soupirs Marielle de Sarnez et François Bayrou décident de démissionner de leur poste respectif de ministre et ils choisissent le jour de la fête de la musique pour l'annoncer, une coïncidence ? Je ne pense pas! Tous les deux décrochent mais il n’y a pas de hasard car c'est pour mieux se préparer à jouer une toute autre partition…

    bayrou, sarnez

    0 commentaire Catégories : emploi, Europe, je, tu, il magouille, Justice, Macron, politique
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu