Avertir le modérateur

la France

  • Emmanuel Macron fait une sorte de mea culpa à Toulon

    Emmanuel Macron a tenté d'éteindre l'incendie hier à Toulon (Var). Devant 1200 personnes il a fait une sorte de mea culpa mais au préalable il a prévenu son auditoire dans une rhétorique que lui seul maitrise : «Je ne vais pas retirer mes propos, m'excuser, ou faire moi-même de la repentance» avant de se contredire dans la phrase suivante… «Mais en même temps, parce que toutes ces mémoires sont complexes, parce qu'il y a ce fracas des mémoires, je sais que j'ai blessé (…) (et) je suis désolé de vous avoir blessés, de vous avoir offensés, de vous avoir fait du mal. (…) Pardon pour les passionnés, pardon de vous avoir fait mal, parce que ça n'est pas ce que je voulais». Concernant la colonisation de l’Algérie il ne parle plus de crime contre l’humanité mais crime contre l’humain… Et pour s’extraire de cette polémique dans laquelle il s’y est mis tout seul il choisit en forme de carte postale de paraphraser le général de Gaulle : « Donc je le dis aujourd'hui, à chacun et chacune dans vos conditions, dans vos histoires, dans vos traumatismes, parce que je veux être président, je vous ai compris et je vous aime. Parce que la République elle doit aimer chacun!». Quelle pitoyable comédie! De bonnes vacances lui feront du bien …

    Macron, revenu universel

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, International, la France, politique
  • Emmanuel Macron un candidat singulier qui sait se démarquer et se contredire

    Et si le candidat qui se démarquait le plus dans cette campagne était Emmanuelle Macron? On ne peut être que surpris par ses positions. Il dit que s’il est élu il ne touchera pas à la loi Taubira mais dans le même temps il affirme que les adversaires du mariage homosexuel ont été "humiliés" car on ne leur a pas suffisamment "parlé"…Concernant la consommation du cannabis alors qu’en septembre 2016 dans son livre il était pour sa dépénalisation : "Je crois que la légalisation a une forme d'efficacité" dans un récent entretien au Figaro il revient sur le sujet avec une position différente, il plaide pour la "tolérance zéro »… "Je ne crois pas à la dépénalisation des "petites doses" ni aux peines symboliques » dit-il. Concernant l’histoire et la colonisation de l’Algérie on ne sait pas vraiment ce qu’il est allé faire en Algérie ravivant les plaies d’une période douloureuse mais choisie de l’Algérie Française juste avant son indépendance. Faisant fi de l’histoire, de toute l’histoire de ce pays et officialisant sa repentance personnelle de bon chrétien car en guerre si ce pays a connu des pratiques abominables et inhumaines sur son sol faut-il pour cela condamner l’existence d'Albert Camus? Finalement Emmanuel Macron nous dévoile un petit jeu à la Donald Trump un peu comme s’il voulait nous prévenir qu’une fois au pouvoir il changerait d’avis comme de chemise. C’est effectivement mieux de le savoir avant on n’a pas toutes les tailles…

    Macron, revenu universel

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, la France, politique
  • Emmanuel Macron en visite à Berlin s’est exprimé sur l’avenir de l’Europe en anglais…

    Emmanuel Macron le candidat à la présidentielle qui monte était ce mardi en déplacement à Berlin en Allemagne pour peaufiner sa stature internationale, une dimension indispensable pour tout homme d'État et postulant à l’Élysée. Il s’est exprimé sur l’avenir de l’Europe… mais en anglais dans le texte. Ce qui a fait grincer les dents de Marine le Pen qui s’est empressée de tweeter façon Donald Trump: « Macron va à Berlin faire une conférence en anglais… Pauvre France! ». Justement si la candidate du FN est élue il faudra bien qu’elle s’y cogne elle aussi et quelques cours seront surement nécessaires…

    Marine le pen

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, Europe, la France, le parti de la haine, politique
  • Il y a deux ans des terroristes ont voulu tuer la liberté d’expression, la laïcité et cibler la communauté juive de France

    Le 7 janvier 2015, les frères Kouachi s'introduisaient dans les locaux du journal Charlie Hebdo dans le du XIe arrondissement de Paris et massacraient 12 personnes, dont des membres de la rédaction. Jeudi 8 janvier une jeune policière est tuée et un agent de voirie est blessé, dans une fusillade à Montrouge (92) perpétrée par le terroriste Amedy Coulibaly. Le 9 janvier ce même terroriste tuait 4 personnes dans une supérette Casher du XXe arrondissement de Paris. Il y a deux ans ces trois terroristes ont prémédité leurs excursions meurtrières pour tuer la liberté d’expression, la laïcité et cibler particulièrement la communauté juive de France. Il y a deux ans ces trois terroristes se réclamant de DAESH et d'Al-Qaida ont tué de sang-froid 17 personnes. Ils ont voulu par cette barbarie aveugle atteindre la France dans ce qu’elle représente de plus fort à savoir sa multiculturalité, son ouverture sur le monde et sur sa liberté au seing des lois de la République. On n’oublie rien…

    Charlie Hebdo, hyper Casher

     

    0 commentaire Catégories : antisémitisme, barbarie, islamisme, je suis charlie, la France, presse, terrorisme
  • Le revenu universel est en marche

    L’idée de l'instauration d'un revenu universel fait de nouveau débat. Même si cette idée semble assez futuriste elle a  au moins une qualité : elle nous rassure. Nous ne voulons pas laisser comme héritage à nos enfants un avenir précaire. Cependant il existe encore de gros efforts politiques à faire pour y arriver et à mettre en place ce revenu universel. Le principe du revenu universel est simple : verser à chaque citoyen sans aucune condition préalable, une somme mensuelle fixe «cumulable» indépendamment de sa situation familiale et financière. Cette idée part d'un premier constat: les chiffres du chômage sont en stagnation constante et la pauvreté augmente. Avec des prévisions en dents de scie dans les années à venir le traitement du chômage est, et sera toujours un boulet pour l’économie française. Stagnation de l’économie = pas de croissance = chômage = pauvreté. Les responsables? On les connaît bien : robotisation, révolution numérique, ubérisation, dividendes énormes versés aux actionnaires des grandes sociétés, etc. En France comme ailleurs, on le sait, dans dix ans il n’y aura pas de travail pour tout le monde. Ne rien faire dès maintenant serait irresponsable et les conséquences seraient dramatiques car l’écart entre la grande pauvreté et les classes les plus aisées va se creuser. Les plus à droite rigolent mais ils ne savent pas que la branche sur laquelle ils sont assis va bientôt se casser d’elle-même. Car le système à force ne comptera pas assez d’actif en nombre pour faire fructifier les dividendes des multinationales et faire tourner l'économie. En versant aux citoyens de quoi subvenir à leurs besoins vitaux (logement, santé, alimentation) chaque individu aura le choix de travailler et de gagner plus ou soit occuper son temps comme il l’entend, en se consacrant à une ONG, une association, à une activité culturelle ou sportive ou encore à sa famille. Ainsi l'économie s'auto-régulera. Il faut se rendre à l’évidence: notre rapport au travail a totalement changer et va changer davantage. Presque tous les candidats à la primaire du PS s’intéressent au revenu universel mais pour l'instant de manière satellitaire. À droite seule NKM s’est dite intéressée dans le principe car en réalité elle veut une simple refonte de tous les minima sociaux. La droite et l’extrême droite ne se rendent pas encore bien compte du ravage cancérigène que représente le chômage de masse en France qui ne diminue pas. Et pourtant, il va bien falloir s’attaquer au problème de la pauvreté de millions de Français avec d’autres moyens que le RSA actuel dont 1/3 bénéficie en réalité. À gauche le traitement de la précarité est encore considéré bien en de ça de ce qu’il devrait être : Arnaud Montebourg veut simplement supprimer la CSG sur le SMIC, Vincent Peillon lui veut « un bouclier fiscal pour les plus modestes » supprimer la taxe d’habitation en dessous d’un certain revenu, Manuel Valls veut revoir les minima sociaux et promet une refonte globale de toutes les aides et une allocation d’au minimum 800 €, Benoît Hamon est le seul à y croire et à le mettre dans son programme avec un revenu universel à 600 €. Jean-luc Mélenchon a tranché pour lui c’est un système qui va maintenir la précarité alors qu’on le verrait plus en défenseur de cette autre voie qui permet de croire à d’autres valeurs de réussite que celles issues de la réussite « argent ». Pour fermer la marche Emmanuel Macron même s’il s’est dit intéressé, pour l’instant il fait tout son possible pour que les chauffeurs VTC d’UBER touchent au moins le Smic… Bref, c'est la misère et on est encore loin du compte…

    macron, revenu universel

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, économie, emploi, la France, politique
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu