Avertir le modérateur

le parti de la haine

  • Simone Veil née Jacob nous a quitté à l’âge de 89 ans

    Hier on a appris le décès d’une femme d’exception, une femme de tous les combats, ancienne magistrate, ministre de la Santé et académicienne Simone Veil née Jacob nous a quitté à l’âge de 89 ans. Jamais je n'aurai imaginer faire un dessin sur elle. En 2010 l’écrivain et académicien Jean d'Ormesson a eu ces mots : « J’avais eu l'honneur de la recevoir à l'Académie française au fauteuil de Racine, et j'avais évidemment évoqué les grandes époques de sa vie, c'est-à-dire d'abord la déportation, son témoignage sur la déportation, et ensuite la loi sur l'avortement qui avait été un combat incroyable. Elle a été abreuvée d'insultes. Je me rappelle des scènes où elle pleurait à la Chambre. Aujourd'hui, l’unanimité s'est faite sur son projet. C'est une femme qui aura marqué notre époque". Les hommages sonnent à l'unisson et tout le monde s’accorde à demander des obsèques nationales et une entrée de Simone Veil au Panthéon. Matricule 78651, ce numéro indélébile est resté marqué sur son bras gauche jusqu’à la fin de sa vie, Simone Veil né Jacob faisait partie d’une famille juive. " De cet héritage, il ne m’est pas possible de dissocier le souvenir sans cesse présent, obsédant même, des six millions de juifs exterminés pour la seule raison qu’ils étaient juifs. Six millions dont furent mes parents, mon frère et nombre de mes proches. Je ne peux me séparer d’eux. Cela suffit pour que jusqu’à ma mort, ma judéité soit imprescriptible ". En mars 1944, en plein centre-ville de Nice, Simone Jacob alors âgée de 16 ans (qui se faisait appeler Simone Jacquier) se fait arrêter dans les rues de Nice par deux Allemands en civil. C’est le début du cauchemar, elle sera transférée en avril 1944 avec sa famille vers les camps nazis de la mort : Auschwitz-Birkenau, Bobrek et Bergen-Belsen, elle y survécu mais perdit une grande partie de sa famille. Elle su se relever encore plus forte pour mener le combat qui sera le combat de toute sa vie. Nommée ministre de la santé en 1974 dans le gouvernement de Jacques Chirac, elle fera voter le premier projet de loi reconnaissant, en France, le droit à l’avortement pour les femmes. Cette femme qui a échappé de justesse à la mort dans les camps nazi a oeuvré de toutes ses forces pour que les femmes puissent choisir de donner la vie. « Personne n’a jamais contesté que l’avortement soit un échec quand il n’est pas un drame. Mais nous ne pouvons plus fermer les yeux sur les 300 000 avortements qui, chaque année, mutilent les femmes de ce pays, humilient ou traumatisent celles qui y ont recours… ». Pendant la guerre si elle avait été de l’autre côté elle aurait surement été une Juste permis les Justes, ce qu’elle fut en définitive. Et comme par hasard hier on apprenait également que Marine Le Pen avec tout le symbole politique que cela représente a été mise en examen pour "abus de confiance" et "complicité d'abus de confiance" dans l'enquête sur les assistants parlementaires d'eurodéputés FN. Simone peut partir tranquille, il ne reste plus qu’à faire Kaddish* …

    Simone Veil

    0 commentaire Catégories : antisémitisme, Justice, la France, le parti de la haine, People, politique, racisme, Santé
  • Le débat présidentielle sur TFI en dessous du niveau de la Marine…

    Le débat tant attendu hier soir sur TFI entre les deux finalistes pour la campagne présidentielle 2017 n’a  apporté aucune réponse sur le fond. Pas un seul mot sur l’écologie et la culture. Deux heures trente de débat entre Emmanuel Macron et Marine le Pen qui a mobilisé plus de 17 millions de téléspectateurs devant leur télé où invectives et insultes fusaient l’une après l’autre. La présidente du FN pathétique a été jusqu’à reprendre une fausse rumeur diffusée quelques heures plus tôt sur la toile : « J'espère qu'on n'apprendra pas que vous avez un compte offshore aux Bahamas où je ne sais pas...». Une attaque  sans aucune vérification de Marine le Pen à l'encontre d'Emmanuel Macron qui repose sur un hoax fabriqué de toute pièce. Un débat en résumé qui n’a pas relevé le niveau de la mer ni sur les méthodes employées par l’extrême droite quand elle se sent affaiblie et fragilisée ni sur rien, vite de l’eau…

    débat

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, je, tu, il magouille, le parti de la haine, politique
  • le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à Marine le Pen pour l’élection présidentielle est scellé

    Voilà le mal est fait, l’opportunisme et la gestion à l’avenant sont bien les marques de fabrique de la candidate frontiste. Les responsables politiques de la droite et du centre ont réagi vivement. C'est un arrangement stratégique qui ouvre une brèche dans le cloisonnement dans lequel le parti d’extrême droite ne semblait pas pouvoir sortir. Le candidat d’"en Marche !" a aussitôt épinglé la « combine » de Marine le Pen destinée, selon lui, à régler les « problèmes de crédibilité » et de « financement » de son allié souverainiste. Le secrétaire général de LR Bernard Accoyer a quant à lui dit : « un gaulliste ne peut se compromettre avec le FN, il en va de son honneur. Nicolas Dupont-Aignan vient de perdre le sien. » Le président du Sénat Gérard Larcher a twitté « vous ne pouvez faire référence au gaullisme pour rejoindre Marine le Pen c’est une imposture » enfin François Bayrou, soutien d’Emmanuel Macron, à qualifier d’« immense honte » le ralliement de celui qui fut son chef de cabinet au ministère de l’Éducation nationale en 1993. Marine le Pen a fait savoir qu’elle nommerait Nicolas Dupont-Aignan Premier ministre, en cas de Victoire. Le président de Debout la France (DLF) est arrivé sixième avec 4,7 % des voix au premier tour de la présidentielle. Premier ministre, ça c’est dans les meilleurs des scénarios…

    aignan

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, je, tu, il magouille, le parti de la haine
  • Si Marine Le Pen est élue c'est nous (la droite) qui gagnerons les législatives…

    Tout le monde le sait derrière une élection présidentielle c’est l’enjeu de l’élection législative qui se joue. Malgré la gifle de dimanche soir au premier tour, à droite certains commencent déjà à rêver de rafler la majorité à l’Assemblée nationale en juin. Comment? C’est assez simple pour Françoise Hostalier cette ex-secrétaire d'état du gouvernement Juppé en 1995 qui a déclaré lundi à l'AFP, qu'elle voterait pour Marine le Pen et non pour Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle. Elle argumente : « Si Marine le Pen est élue je pense que c'est nous qui gagnerons les législatives, il y aura une cohabitation avec un Premier ministre venu de nos rangs, donc on pourra empêcher Marine le Pen d'appliquer les mesures extrêmes de son programme". On retrouve bien ici la droite revancharde prête à tout pour reprendre la main sur le pouvoir et les arrangements entre amis. Avec Macron aux commandes c’est une nouvelle page politique qui se tourne en dehors des partis, la tentation est trop forte pour ses opposants d’imaginer des scénarios machiavéliques. Le feuilleton continu…

    legislatives

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, je, tu, il magouille, le parti de la haine, les républicains, politique
  • Marine Le Pen au pouvoir, est-ce ce scénario "cauchemar" que veulent les français?

    Dans une toute dernière enquête pour Le Monde Marine le Pen est créditée de 22,5% des intentions de vote, elle est au coude-à-coude avec Emmanuel Macron. Qu’est-ce qui fait la différence entre ces deux candidats s’ils étaient présents au second tour? Les électeurs FN sont certains de leurs choix de vote (84%), alors que l’électorat du candidat d'En marche! » est moins définitif (74%). Seule une forte abstention permettrait donc à Marine le Pen d'accéder mathématiquement à la présidence de la république. Est-ce ce scénario "cauchemar" que veulent les Français? Pour les spécialistes de l’économie et les investisseurs, ils considèrent Marine le Pen comme celle qui va lancer dès son arrivée au pouvoir le « Frexit » et qui va démanteler l'UE. Par conséquent son accession au pouvoir va affaiblir de facto la monnaie européenne. Plus sérieusement son élection va faire perdre beaucoup d’argent par simple effet de levier jusqu'à 10% aux marchés en actions françaises et européennes d'ici fin juin. Le Pays déjà à plat serait complètement en ruine en quelques mois. De tout temps l’extrême droite au pouvoir n’a jamais su amener autre chose que le désordre et la confusion…

    Le Pen

     

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, le parti de la haine
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu