Avertir le modérateur

moyen-orient

  • Attentat terroriste à Jérusalem au camion bélier sur un groupe de soldats israéliens

    Hier en début d'après-midi en Israël à Jérusalem un camion a foncé sur un groupe de soldats israéliens. Au dernier bilan: quatre morts et dix-sept blessés, tous des militaires. Les quatre soldats décédés, Yael Yekutiel, Shir Hajaj, Shira Tzur et Erez Orbach, étaient tous âgés de 20 ans. Deux d’entre eux, Tzur et Orbach étaient des citoyens américains. Selon les sources du Premier ministre israélien l'auteur de l'attaque est un israélien-arabe résidant à Jérusalem-Est, il serait également un sympathisant de Daech. Le camion s'est précipité sur un groupe de soldats avant de faire demi-tour pour leur foncer à nouveau dessus. Les militaires se sont dispersés et ont fini par répliquer et abattre le terroriste. Assez rapidement dans un communiqué, le président François Hollande a condamné cet "odieux attentat". "La France rappelle son attachement à la sécurité d’Israël et poursuivra sans relâche sa lutte contre le terrorisme", a-t-il déclaré. Ce nouveau drame intervient cinq jours après l’affaire, très médiatisée, d'un jeune soldat israélien Elor Azaria, 20 ans qui a été reconnu coupable  par un tribunal militaire israélien d'homicide volontaire sur un autre terroriste palestinien à l’arme blanche. Après Nice et Berlin désormais Jérusalem s’ajoute à ce macabre palmarès des villes aux attentats au camion bélier et cela confirme un mode opératoire de mieux en mieux rodé pour faire le maximum de tués. Parmi les réactions internationales on peut citer le département d’État américain qui a « condamné avec grande fermeté cette terrible attaque à la voiture-bélier commise par un terroriste à Jérusalem ». Le sénateur du Texas, Ted Cruz a déclaré que les « les terroristes qui s’en prennent aux soldats de Tsahal sont les ennemis de la paix ». Thierry Solère, porte-parole du candidat à l’élection présidentielle François Fillon, a fait part de sa solidarité ainsi que François Fillon lui-même via Twitter. Côté palestinien plusieurs dirigeants du Hamas ont très vite apporté leur soutien à l’auteur de cette attaque terroriste et bonbons et gâteaux ont été distribué dans les rues de Gaza. Le président de l'AP Mahmoud Abbas est quant à lui plus préoccupé par le transfèrement de l'ambassade américaine à Jérusalem qu'à promis Donald Trump plutôt que de dénoncer cet acte barbare commis par l'un des siens. À 6 jours de la conférence internationale que la France veut initier pour retrouver un dialogue pour la paix concernant le conflit israélo-palestinien, il semblerait que des consignes ont été donné : surtout silence radio dans la presse pour cette affaire ça pourrait remettre en question le parti pris unilatéral de la conférence de Paris…

    Jérusalem

    La Porte de Brandebourg à Berlin s'est illuminée lundi aux couleurs du drapeau israélien, à l'occasion d'une manifestation de solidarité avec les victimes de l'attentat de Jérusalem, qui a couté la vie à quatre soldats. Paris n'a pas illuminé sa Tour Eiffel comme elle l'avait fait pour Berlin. Déni de solidarité? Dans la nuit parisienne il est facile désormais d'y voir un peu plus clair sur la position de la France…

     

    Berlin

     

    0 commentaire Catégories : antisémitisme, barbarie, International, moyen-orient, paix, presse, terrorisme
  • Un hypermarché Auchan dans le Val de marne vient d’inaugurer avec brio la directive européenne sur les étiquetages des produits israéliens

    L’opération de stigmatisation d’Israël continue car aux yeux de l’U.E. ce pays est le seul responsable du conflit qui l’oppose aux palestiniens. Après son traitement inhumain envers une caissière la marque Auchan fait encore parler d’elle mais dans un tout autre genre (la marque a besoin de se refaire…). Un hypermarché Auchan situé dans le Val de marne vient d’inaugurer avec brio la directive européenne concernant les produits en provenance des territoires disputés. Au rayon fruits et légumes un panneau affiche : « mandarines en provenance des territoires occupés de Cisjordanie ». En effet l’’U.E. considère qu’il s’agit ici d’une  simple mesure « technique » plutôt que d’une mesure « politique ». Mais sur le terrain cette mesure, associée à la récente résolution 2334 de l’ONU, est plutôt perçue comme un vrai parti pris politique. Tout faire pour que le gouvernement Israélien accepte de facto les bases de la négociation pour revenir aux frontières de 1967. Ces frontières sont les frontières qui existaient entre Israël, l'Egypte, la Jordanie et la Syrie jusqu’au 4 juin 1967. Ces trois pays sont entrés en guerre le 5 juin 1967 contre Israël. Depuis la résolution 242 du Conseil de sécurité des Nations unies du 22 novembre 1967 maintient légalement un principe de paix elle est toujours d’actualité, mais nombreux sont ceux qui voudraient faire en sorte que la guerre des six jours n’ait jamais existé on appelle ça du révisionnisme. Revenons sur les directives de l’étiquetage de l’U.E. C’est en 2015 que la Commission européenne, a adopté ces « lignes directrices » imposant un étiquetage spécifique sur les produits israéliens des localités juives de Judée-Samarie, territoire ancestral « du peuple juif » mais pas reconnu comme tel sous cette appellation par la communauté internationale car territoire revendiqué par les Palestiniens sous le vocable « Cisjordanie ». Il faut savoir que techniquement avant la création de l’Etat d’israel c’est-à- dire en 1946 le mot de « Cisjordanie » n’existait pas. L’impact économique de cette mesure va faire des dégâts surtout coté palestinien, plus de 25 000 palestiniens travaillent légalement pour des entreprises israéliennes implantées dans ces territoires dit « disputés » et sont payés 3 à 4 fois plus que les salaires pratiqués dans des entreprises palestiniennes. Contraindre des entreprises à fermer c’est priver d’autant d’emplois que nécessaires plusieurs milliers de personnes. Quand un étiquetage veut surtout attirer l’attention sur le mot « juif » sans le nommer c’est de l’antisémitisme point barre et on sait très bien ce à quoi cela fait référence. Vouloir faire la paix c’est bien mais utiliser des méthodes des années 30 pour y parvenir c’est moins bien…

    PS : aux dernières nouvelles l’hypermarché Auchan concerné a retiré ses étiquetages 

    auchan, antisémitisme

    0 commentaire Catégories : antisémitisme, Europe, International, la France, le parti de la haine, moyen-orient, propagande, terrorisme
  • Vladimir Poutine a confirmé un nouvel accord de cessez-le-feu en Syrie

    Pendant que dans le camps américain on s’évertue à finir la mandature de Barack Obama en héros en marchant sur des oeufs avec des discours et des analyses, dans le but de résoudre l’historique conflit entre israéliens et palestiniens, le président russe Vladimir Poutine a confirmé ce jeudi un nouvel accord de cessez-le-feu entre le régime syrien et l'opposition armée en Syrie. « Trois documents ont été signés: le premier est entre le gouvernement syrien et l'opposition armée sur le cessez-le-feu sur l'ensemble du territoire syrien,le deuxième sur la mise en place de mesures visant à contrôler le respect de la trêve et le troisième  est une déclaration de la volonté des partis de lancer des négociations de paix sur le règlement syrien » a souligné le président russe. Cette accord de  cessez-le-feu exclut toutefois les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) ainsi que ceux du Front al-Nosra (ex-branche syrienne d'al-Qaïda) faut pas pousser non plus…

    Vladimir Poutine, Syrie

    0 commentaire Catégories : International, moyen-orient
  • La résolution 2334 de l’ONU adoptée définit les implantations de Cisjordanie et des quartiers juifs de Jérusalem Est comme illégales

     


    La résolution 2334 qui a été adoptée ce vendredi par le Conseil de sécurité de l'ONU est un tournant historique dans les relations entre les États-Unis et Israël depuis 1979. Elle affirme de manière unilatérale que les implantations de Cisjordanie et des quartiers juifs de Jérusalem Est n’ont « pas de validité juridique et constituent un obstacle à une paix juste, durable et complète ». Cette résolution qui a réuni 14 voix favorables et aucune opposée grâce à l’abstention de l’administration Obama, demande également un arrêt immédiat de toute construction dans les implantations. De cette résolution découlent des conséquences diplomatiques et politiques assez prévisibles qui ne vont qu’augmenter le niveau de tension entre les deux parties concernées, Palestiniens et Israéliens et qui n’iront pas dans le sens de la paix tant espérée. Déjà le prochain président américain Donald Trump a affirmé que dès le 20 janvier 2017 les choses prendront une toute autre allure. Cette résolution est un préambule à la future réunion organisée par la France prévue pour le 15 janvier qui s’inscrit exactement dans la même veine unilatérale et qui risque fort d’être avortée avant même le moindre débat. Incapable et impuissant dans l’actuel conflit Syrien qui a fait plus de 300 000 morts, l’ONU subventionnée en grande partie par les USA voudrait nous faire croire à sa reprise en main musclée pour la paix au Moyen-Orient? L’ONU ne serait-elle plutôt pas une machine de guerre au service du terrorisme international?

    résolution 2334, ONU, UNO,UN

    0 commentaire Catégories : International, moyen-orient
  • Alors que la guerre fait rage sur terrain une autre guerre virtuelle se joue sans complexe, celle de l’information

    Il est possible que je ne me fasse pas d’ami aujourd’hui… Depuis le début de ce conflit meurtrier qui se déroule en Syrie je me demande de plus en plus qui dit vrai? Alors que la guerre fait rage sur le terrain n’épargnant aucun civil innocent, une autre guerre se joue sous mes yeux sans complexe par médias interposés, son but selon moi est d’alimenter les réseaux sociaux en propagandes bien tempérées. Ce combat médiatique c’est d’abord un combat politique qui tente en premier lieu de légitimer la victoire de l’un des deux camps, l’armée syrienne ou les rebelles à Alep qui s’opposent car l’histoire ne retiendra que le vainqueur. Images bidonnées sur Photoshop postées sur Twitter, mises en scène filmées, intox sur l’hôpital, la désinformation bat son plein et complique encore plus la tâche de celui qui veut s’informer de manière claire et limpide sur la situation actuelle en Syrie. Pour exemple, lors d’une conférence de presse dans les locaux des Nations-unies une journaliste canadienne indépendante Eva Bartlett a affirmé qu’« aucune » organisation fiable n’était présente dans l’Est d’Alep, ce qui fait que les médias occidentaux ne disposeraient d’aucune information fiable sur la zone. Sur ce point elle a tout à fait raison mais Le Monde se sentant visé dans son édition du 15 décembre a pris soin de lui répondre : « les journalistes du Monde à Beyrouth sont par exemple au contact de personnes qui ont fui Alep, et certains récits valident tout à fait l’existence de civils victimes des forces syriennes. Leurs chroniques de l’écrasement de la rébellion se fondent aussi sur des sources institutionnelles, mais également, par exemple, sur les récits de contacts sur place. » Ce qui ne contredit absolument pas les propos de cette journaliste bien au contraire. Selon Libération, il est à noter que cette journaliste écrit régulièrement pour le site pro-syrien Russia Today (ce qui ne lui donnerai pas un statut d’objectivité absolue selon le quotidien). Quoi qu’il en soit en il y a peine deux ans pour dénoncer un autre conflit qui se voulait meurtrier et qui prenait le chemin de l’enlisement les mêmes médias autorisés ont su favoriser les mobilisations pour que dans les rues des différentes capitales européennes s’exprime le refus de la barbarie mais visiblement pour la Syrie aujourd’hui c’est différent, pourquoi?

    désinfo, Syrie

     

    0 commentaire Catégories : International, média, moyen-orient, presse, propagande
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu