Avertir le modérateur

politique

  • Marielle de Sarnez et François Bayrou décrochent du gouvernement

    S’il y en a un qui connaît bien la musique c’est lui. François Bayrou est un homme politique français qui a commencé en 1982 par jouer du Radong. C'est une petite trompette Tibétaine qui le rapprochait spirituellement de son maître à penser, Ghandi. Puis, il est élu conseiller général des Pyrénées-Atlantiques, il gravit vite les échelons et en 1993 même s' il reste passionné par les bols chantants, il accepte la nomination de ministre de l'éducation nationale sous le gouvernement de Edouard Balladur (excellent aux tambourins à base de : « vous ne m’aimez pas ? Je ne vous aime pas non plus! ») c'est là qu'il se met à la flute à bec, au départ c’est pour se faire remarquer mais il ne va plus la lâcher. En 2002, lors d'un meeting UDF alors qu’il avait surpris un enfant, dans les rues de Strasbourg, lui faire les poches, il décide de pratiquer un cours instant « la giflette » en bon père de famille, ça va de soit. On lui en a tenu longtemps rigueur. L’enfant devenu adulte a été condamné par la suite pour une autre affaire par le tribunal correctionnel de Strasbourg pour outrages et violences à quatre mois de prison ferme. Les années passent et il se présente à plusieurs élections présidentielles sans tambour ni trompette, il perd à chaque fois. Il faut attendre l’élection de Jupiter Macron qui le voit en Phébus et il le nomme ministre d'État, garde des Sceaux et ministre de la Justice au sein de son premier gouvernement Édouard Philippe I et il va vivre alors son sacre du printemps, sa première envolé lyrique juste le temps de faire quelques gammes autour d'un projet de loi sur la moralité de la vie publique. Cette même moralité qui va le rattraper et soudain c'est le silence assourdissant de l’affaire du petit Grégory qui revient sur le devant de la scène. On ne saura jamais si c'est lui qui est à l'origine de cette relance juridique qui aurait eu pour but d'avoir fait diversion le temps d'une élection. Ce qu'on sait c'est qu’il est empêtré (selon des informations du Canard Enchainé) dans une affaire qui va sonner le gong de sa carrière. Fini le Radong, fini les bols chantants, fini la flûte à bec, l'assistante parlementaire de Marielle de Sarnez (bras droit de son parti, le MOdem) aurait en réalité été sa secrétaire particulière, elle était rémunérée par le parlement européen pour un emploi fictif... C'est la tuile et
    après une pause et plusieurs soupirs Marielle de Sarnez et François Bayrou décident de démissionner de leur poste respectif de ministre et ils choisissent le jour de la fête de la musique pour l'annoncer, une coïncidence ? Je ne pense pas! Tous les deux décrochent mais il n’y a pas de hasard car c'est pour mieux se préparer à jouer une toute autre partition…

    bayrou, sarnez

    0 commentaire Catégories : emploi, Europe, je, tu, il magouille, Justice, Macron, politique
  • Un prochain gouvernement et un parlement exemplaires ou presque, ça promet…

    Les élections législatives sont passées 233 femmes seront présentes à l’Assemblée une promesse de campagne presque tenue. Il va falloir désormais se mettre au travail et recomposer une équipe gouvernementale digne de ce nom. Sylvie Goulard la ministre des Armées a annoncé sa décision de ne plus «faire partie du gouvernement» elle veut se rendre disponible pour «démontrer librement sa bonne foi» dans l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs présumés du MoDem au parlement européen. Marielle de Sarnez la ministre aux affaires européenne va-t-elle rester au gouvernement? "Tout est ouvert pour moi, ma mission au gouvernement ou la présidence du groupe MoDem à l'Assemblée » a-t-elle dit, sur ce dernier point il semblerait que Richard Ferrand, mis en cause dans une affaire immobilière et réélu dimanche député du Finistère est promis au même recyclage à l'Assemblée. Du côté des vierges effarouchées, François Ruffin fraichement élu député du parti de la France insoumise veut d’emblée établir la confiance avec son électorat. Il rappelle ses engagements de campagne : une réserve parlementaire gérée par un jury populaire, un mandat révocable si 25% des inscrits demandent son départ et cerise sur le gâteau  un salaire ramené au niveau du Smic, le reste allant à des œuvres de charité (on dirait du Coluche dans le texte). Le Canard s’est empressé d’ouvrir un doss sur lui j'imagine… « Je n'ai pas envie que l'on me claque au nez, en permanence : de toute façon vous faites ça pour le pognon ». Attention François ! Ne pas oublier les petits arrangements entre amis… 

    ruffin ferrand

    0 commentaire Catégories : Justice, legislative 2017, Macron, politique
  • Dans l’Essonne, Farida Amrani la candidate FI conteste un résultat pourtant honteux

    Est-ce qu’il faut en parler ou passer ça sous silence? L’abstention historique de ces élections législatives est une "honte" pour la France, sur son tout le monde est unanime mais le report de voix antisémites de Dieudonné sur un candidat de « La France Insoumise » laisse l’ensemble des médias complices et complètement indifférents. Pourquoi personne n'en parle? C’est quoi cette France-là? La candidate de La France insoumise Farida Amrani dans la première circonscription de l’Essonne crie à l’injustice! Elle n’accepte pas le résultat du scrutin du deuxième tour de cette législative. « nous allons nous rendre en préfecture à 09 h 00 pour recompter les bulletins » a-t-elle déclaré, elle a annoncé qu’en parallèle, elle allait déposer un recours devant le Conseil constitutionnel. « J’ai confiance dans la justice de notre pays, on ira simplement, sincèrement, en toute tranquillité, la démocratie doit s’exprimer, elle va s’exprimer, mais nous, on réfute ce qui s’est passé hier », a-t-elle conclu. En effet Manuel Valls a gagné avec un score très serré de 50,3 %, soit avec 139 voix d’avance, sur sa concurrente. Mais si on va plus loin dans l’analyse et sur ce que Farida Amrani oublie carrément de préciser, c’est qu’au soir du premier tour elle a reçu le soutient de l’humoriste négationniste et antisémite Dieudonné. Si elle l’a oublié nous on ne l’oublie pas. Alors que celui-ci a obtenu 3,84 % des suffrages exprimés dans la première circonscription de l’Essonne au premier tour ce soutien nauséabond n’a aucunement été contesté par le parti créé par Jean-Luc Mélenchon « La France Insoumise ». Sur le papier cela représente plus de 1000 apports de voix en plus pour elle, moralement et politiquement c’est une honte de vouloir se raccrocher à 139 voix qui donnent vainqueur l’ex-Premier ministre et a ce rêve de victoire qui l'a sali encore plus, elle et son parti. Insoumis, grande gueule ouais, mais soumis aux voix antisémites quand ça t’arrange…

    France insoumise, Farida Amrani, Dieudonné

    0 commentaire Catégories : antisémitisme, legislative 2017, politique
  • Najat Vallaud-Belkacem , Myriam El Khomri, Nathalie Kosciusko-Morizet, l’aventure s’arrête là…

    « Après six ans d’une vie publique et d’efforts considérables au service de mon pays, c’est une pause qui m’attend » c’est ce qu’a déclaré Najat Vallaud-Belkacem l’ex-ministre de l’éducation nationale, battue largement à Villeurbanne par le candidat de la République en marche Bruno Bonnell, désormais son projet sera de participer à la reconstruction de la gauche. Myriam El Khomri pourtant soutenue par le président lui-même ne fera pas partie non plus de la nouvelle assemblée elle s'est inclinée face au candidat LR Pierre-Yves Bournazel. Dans la deuxième circonscription de Paris une autre femme politique LR, Nathalie Kosciusko-Morizet considérée comme soluble dans la République en marche a également été battue face à Gilles Le Gendre représentant Macroniste dans une circonscription qui était pourtant réputée imperdable pour un candidat de droite. Au bout d'une campagne difficile marquée par sa récente agression lors d'un tractage sur un marché du Ve arrondissement elle a souhaité à son opposant de réussir : « je lui souhaite, ainsi qu'au Président de la République, de réussir pour la France ces cinq prochaines années » bel esprit mais quand même ce n'est pas payé…

    NKM,Najat, El Khomri

    0 commentaire Catégories : legislative 2017, politique
  • Rien, comparé à l’affaire Grégory …

    À la une de l’info ce matin c’est encore l’affaire Grégory qui est relancée et qui prend toute sa place. Le grand-oncle et la grand-tante du petit Grégory Villemin sont sous les verrous pour enlèvement et séquestration suivie de mort. Les soupçons se fondent notamment sur des rapprochements graphologiques. Les enquêteurs pensent avoir identifié les « fameux corbeaux ». À seulement 1 jour du scrutin électoral pour les législatives les qualificatifs ne manquent pas pour désigner le groupe majoritaire dont devrait disposer la République en Marche (LREM) à l'Assemblée nationale. Selon les derniers sondages, le parti d'Emmanuel Macron devrait remporter entre 440 et 470 sièges au parlement cependant avec un taux d’abstention record de 53%. Concernant l’affaire des employés(e)s fictifs au parlement européen du Modem plus une ligne, pas un mot, plus rien. François Fillon doit ronger ses ongles s’il constate la différence flagrante de traitement médiatique. Mais l’essentiel n’est pas là…

    macron, bayrou, gregory

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, faits divers, Justice, Macron, média, politique, presse
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu