Avertir le modérateur

Santé

  • une jeune femme de 23 ans embauchée comme caissière a perdu son bébé sur son lieu de travail

    Drame de la vie ordinaire dans un supermarché. Fadila une jeune femme de 23 ans embauchée début novembre au Auchan de Tourcoing par le biais d’un contrat de professionnalisation de six mois quelques jours après son embauche souffre de nausées et de maux de tête. Elle décide d’aller consulter son médecin qui lui prescrit une prise de sang. Verdict : Fadila est enceinte de deux mois. De retour au travail, elle demande à sa supérieure hiérarchique d’alléger son planning et de lui laisser la possibilité de se rendre aux toilettes régulièrement car elle vomit souvent. Mais au bout d’une semaine, prise de malaises, Fadila est mise en arrêt maladie. La semaine suivante elle revient en caisse, assise sur son siège, les douleurs reviennent. Quand elle demande un doliprane pour les atténuer, on lui répond que le responsable habilité à lui en donner n’est pas là. Elle doit se contenter de cette réponse. Vers 17 heures n’en pouvant plus, elle se lève et découvre que son fauteuil est plein de sang, ainsi que son pantalon. Les pompiers arriveront vite sur place et inviteront Fadila à se rendre aux toilettes mais malheureusement il est trop tard. Dans la cuvette des toilettes un secouriste découvre le résultat de sa fausse couche, Fadila a perdu son bébé. Face à ce drame la direction du supermarché de Auchan décline sa responsabilité et répond  qu’elle «n’avait pas été informée de demande d’aménagement de l’emploi du temps». Celle-ci lui aurait même fait remarquer qu’elle est «partie avant l’heure» le jour de l’accident (plus gros tu peux pas). Fadila reste évidemment sous le choc. La direction du supermarché dénonce une «instrumentalisation calomnieuse de cette situation douloureuse». Fadila sera reçue par celle-ci «dès son plein rétablissement». En espérant que l’échange de mots sera amical…  

    Auchan

    1 commentaire Catégories : esclavagisme, faits divers, Santé, syndicalisme
  • Bernard Cazeneuve nommé premier ministre à constitué son gouvernement

    Un gouvernement en chasse un autre… Tout est allé très vite depuis la déclaration de Manuel Valls à sa candidature officielle pour la présidentielle de 2017. Voici un remaniement ministériel qui tombe à point nommé puisque certains dossiers promis par le Président pour la fin de cette année ne verrons certainement pas le jour. « Ce gouvernement travaillera jusqu'au bout, jusqu'au dernier jour, à la préparation de l'avenir », a déclaré François Hollande. Dans le contexte de risque élevé d'attentats, « protéger est la mission que j'ai confiée à Bernard Cazeneuve comme Premier ministre. Mais protéger ne suffit pas. Il faut préparer l'avenir, ouvrir l'espérance vers le futur », a poursuivi le chef de l'Etat. Outre la gestion des affaires courantes, le gouvernement devra aussi poursuivre la lutte contre le terrorisme. C’est un fidèle de François Hollande qui occupe la place de Ministre de l’Intérieur, Bruno Leroux l’actuel président des socialistes à l’Assemblée et député du 9-3. Quand ça devient compliqué  Bruno Leroux a souvent été proche du président. C’est « un élu extrêmement expérimenté, dit-on à l’Elysée, connaissant très bien les questions de sécurité sur lesquelles il a travaillé tout au long de sa carrière… » Un enfant de la banlieue parisienne qui a grandit à Epinay-sur-seine supporter du Red Star FC qui aime se frotter à la discussion de terrain sans ambages. C'est surtout un défi politique qui se présente à lui et qui nécessite cohésion et solidarité avec l'ensemble des membres du gouvernement. Espérons toutefois que ce dernier reste vigilant sur les fondamentaux: Noël et les fêtes de fin d'année hautement sécurisés et qu'aucun sans domicile fixe ne dorme dans le froid…

    Bruno Leroux

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, Hollande, politique, Santé
  • La sécurité sociale dans le programme de François Fillon est une coquille vide

    Le prochain ministère de la santé en 2017 sous François Fillon préférera le "libéralisme médical" exacerbé à la sécurité sociale pour tous, c’est clairement annoncé. Un candidat de droite résolument radical serait qualifié de mou s’il ne proposait pas des réformes complètement injustes. Pour réduire les dépenses publiques de santé François Fillon  a une recette il prévoit de transférer la prise en charge des soins courants (hors hospitalisation et affections graves) aux assurances complémentaires (mutuelles, instituts de prévoyance et compagnies d'assurance). De plus il veut instaurer une "franchise médicale universelle  en fonction des revenus dans les limites d'un seuil et d'un plafond, le reste à payer étant pris en charge par les assurances complémentaires », tout va se faire au feeling car le flou artistique est de rigueur dans ce genre de réforme ou sinon le mot libéralisme n’aurait pas de sens. Il en fallait pas mieux pour tuer le faux malade qui simule en nous (ouah t’as rien 38,2 tu confonds avec le taux horaire par semaine). Que va t-il se passer vraiment? Les personnes appartenant aux classes moyennes, bien portantes, ayant une bonne hygiène de vie vont très vite en avoir marre de payer deux fois: une fois la Sécurité sociale au titre de la solidarité avec les personnes ayant une maladie grave et avec les très pauvres et en contrepartie l'Assurance maladie ne leur remboursera plus pratiquement aucun soin, et une deuxième fois payer pour leur assurance privée (c’est à dire prévoir offres concurrentielles) de plus en plus chère pour eux et leur famille s’ils veulent être remboursés correctement. Ils en viendront logiquement à réclamer la fin du monopole de la Sécurité sociale. Et ce sera la fin de la Sécu à la papa mise en place en 1945. Les médecins préfèreront forcément le clientélisme et s’écarterons peu à peu de leur mission première de soins, les patients choisiront de se soigner en fonction de leur capacité financière de remboursement. De là il n’y a qu’un pas pour que l’Etat abroge pendant l’été le tiers payant généralisé par un 49.3 si nécessaire – ce qui fera plaisir aux médecins de ville qui verront leurs rémunérations augmenter. Le pendant pour eux ça sera d’inciter la médecine libérale à désengorger l'hôpital publique ce qui aura pour effet d’augmenter le numérus clausus pour les médecins. Autant associer un compte de miles à la carte vitale pendant qu’on y est, à partir de 1000 on a le droit à un suppositoire…

    Fillon, sécurité sociale

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, les républicains, Santé
  • Délégation Russe aux JO de RIO : ira ou ira pas? Le CIO a réservé sa décision …

    Dopage d'Etat organisé depuis 2011 jusqu'en 2015, résultats de contrôles antidopage falsifiés, échantillons positifs des JO d'hiver de Sotchi 2014, le rapport commandé au professeur McLaren a décrit la façon dont la Russie trichait depuis des années. Mais la conférence du CIO qui s’est tenue ce mardi à Lausanne n'a finalement aboutie à rien et nous sommes à presque deux semaines de l’ouverture des JO de RIO.  La seule mesure vraiment coercitive, concerne le ministre russe des Sports Vitali Moutko, considéré comme au coeur du système. Le CIO veut faire valoir qu'on ne peut pas, en matière de Droit, adresser une condamnation globale c’est à dire à une délégation toute entière, mais que celle-ci doit être toujours individuelle. Donc l’exclusion totale de la Russie ce n'est pas encore pour tout de suite même si elle était pourtant demandée de tous côtés. L’avis du Tribunal arbitral du sport est très attendu et d'ici jeudi car nous connaitrons l’issue de l'appel des 60 athlètes russes face à la suspension de leur Fédération. Encore un dossier ou Vladimir Vladimirovitch Poutine va devoir peser de tout son poids à moins qu’il utilise exceptionnellement le javelot? 

    JO, russie, dopage

    0 commentaire Catégories : International, Santé, Sport
  • Le «dentiste de l'horreur» a été condamné à huit ans de prison

    Surnommé le «dentiste de l'horreur» pour avoir volontairement blessé des dizaines de patients il a été condamné ce mardi à huit ans de prison par le tribunal correctionnel de Nevers. Mark Van Nierop exerçait en France depuis fin 2008 il avait déjà été sanctionné trois fois dans son pays (Pays-Bas) pour des pratiques douteuses. Le but ultime était pour le praticien d’obtenir des remboursements de la Sécurité Sociale toujours plus importants… Ses patients s’en souviennent et c’était pas du cinéma!

    Mark Van Nierop, dentiste,

    0 commentaire Catégories : barbarie, faits divers, je, tu, il magouille, Justice, Santé
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu