Avertir le modérateur

Société

  • François Fillon assure que la lutte contre la grande pauvreté sera une de ses priorités

    Cette campagne pour la présidentielle est absolument pitoyable. Les médias évitent les sujets qui fâchent et préfèrent les unes à scandales autour du niveau de vie personnel du candidat François Fillon. Pourtant ce que le candidat LR nous mijote s’il est élu c’est un durcissement sans pareil des conditions de vie des gens de peu, comme dirait François Hollande. Le député de Paris annonce qu’il plafonnera « les allocations chômage à 75% » et les rendra « dégressives » afin que les actifs gagnent plus que ceux qui reçoivent des revenus de l’assistance (normal on n’arrive plus à faire la différence entre les nouveaux et les anciens pauvres). De plus le candidat LR prévoit une augmentation de la TVA de 2 points ce qui à termes augmentera forcément les inégalités sociales et achèvera les plus optimistes. Mais François Fillon en bon croyant catholique et en dévotion complète des méthodes éprouvées de feu Margaret Thatcher, a assuré que « la lutte contre la grande pauvreté » sera « une des priorités essentielles » de son action, oui bien sûr on va le croire…

    pauvreté, fillon

     

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, les républicains, politique, Société
  • Bruno Le Roux annonce 2600 caméras-piétons pour les policiers et les gendarmes

    Une semaine après l’interpellation très choquante du jeune Théo un habitant d’Aulnay-sous-Bois à l’issue d’un simple contrôle d’identité a conduit à la mise en examen de quatre policiers pour "violences volontaires en réunion" et "viol », cette affaire reste dans toutes les têtes. Mais comment rétablir le dialogue entre jeunes et policiers sur le terrain? Hier encore un représentant du syndicat Unité SGP Police, Luc Poignant invité à l'émission «C'Dans L'Air», sur France 5, a estimé que le terme «bamboula» était «à peu près convenable» pour répondre à « enculé de flic »… Une reconstitution verbale du malaise qui est vécue au quotidien au pied des cités d’Aulnay-sous… Bruno le Roux le ministre de l'Intérieur qui a condamné les propos du syndicaliste a annoncé que plus de 2600 caméras piétonnes «avec déclenchement automatique» allaient être prochainement été mises à disposition des policiers et gendarmes. Dans le but d’apaiser rapidement les deux camps, il faut agir vite pour enrayer la surenchère de violence et de haine qui installerait un certain climat qui dans cette période électorale favoriserait le vote de l’extrême.

    Bruno Leroux

    0 commentaire Catégories : politique, Sécurité, Société, syndicalisme
  • Un parking brûle pendant 3 heures dans un immeuble résidentiel à Colombes en pleine nuit…

    C’est parce qu’à juste titre les sans-abris ne savent où aller qu’ils errent tout le temps. Aucune loi, aucun arrêté ne leur fera changer de statut du jour au lendemain. Pourquoi? Tout simplement parce qu’ils ne peuvent se mettre en conformité avec eux-mêmes en premier lieu. Dans ces conditions comment voulez-vous qu’ils se mettent en conformité avec les autres, avec la loi des autres? Eux le savent bien, à partir du moment qu’ils sont considérés comme des exclus ils seront aussi  dans leur tête de futurs exclus. Exclus pour des raisons diverses, ces mêmes raisons qui justifient leur fuite vers le néant et le vagabondage. Bien souvent ce n’est pas par choix délibéré qu’ils en sont arrivés là c’est simplement par une succession de brimades. Cassés par leur famille, cassés par le travail, cassés par les organismes censés les aider, cassés parce qu’ils n’ont pas le bon prénom au bon moment, cassés parce que le délit de faciès n’est pas réprimé en France, cassés par l’image dégradante qu’ils donnent d’eux-mêmes et surtout cassés par leur parcours personnel de vie auquel ils n’arrivent plus à trouver d’issues… Vivre dans ces conditions non loin des tours de la Défense peut faire rêver car c’est là ou des millards d’euros de multinationales s’échangent tous les jours mais c’est aussi le rendez-vous des vagabonds, jeunes ou vieux. ça démarre bien souvent par des rassemblements informels dans le hall de cités, puis l’appel du dehors devient un rituel, ils s’échappent de leur ghetto font un mauvais coup, se planquent puis c’est la cavale ils rentrent alors dans la grande famille des rejetés. C’est à Colombes, une ville de la proche banlieue parisienne que la maire LR Madame Nicole Goueta a signé un arrêté couvre-feu « sur la circulation des mineurs de moins de 16 ans ». Cet arrêté concerne un quartier bien précis de la ville, le Petit-Colombes. C’est un quartier gangrené par le trafic de cannabis et la délinquance. On force le trait, on bombe le torse et au final on voudrait faire peur aux petites frappes de moins de 16 ans avec une amende de 38 €, tout ça parce qu’ils représentent une menace pour la sécurité publique. Cet arrêté ciblera bien plus large qu’il n’y parait. Madame le Maire voudrait sensibiliser ainsi l’autorité parentale (qui n’existe plus depuis bien longtemps) avec une amende à 38 €? A qui veut-elle faire croire que c’est dissuasif? Elle souhaite vaincre le mal à la racine mais surtout faire croire à son électorat qu’elle fait quelque chose face à un problème qu’elle ne comprend manifestement pas. Elle souhaite montrer ainsi qu’elle refuse de traiter de manière sociale un problème social, car ça serait montrer une faiblesse et ça serait être surtout à l’opposé d’une politique du chacun chez soi vénérée par la droite radicale messianique. Malheureusement les faits lui donnent tord, dans la nuit du jeudi 8 décembre le même soir où l’arrêté passait dans sa phase de validation administrative en préfecture un immeuble résidentiel (dans le quartier ciblé par le dit arrêté) a vu son parking prendre feu pendant presque 3 heures. Plus de 10 motos et 1 voiture sont calcinées rendant ainsi les parties communes de l’immeuble irrespirables, plusieurs familles sont déplacées. Preuve que d’une certaine manière le dit « arrêté » a fait bouger les lignes… Mais quelle leçon tirer de cet épisode désolant et dramatique? Madame Nicole Goueta, maire de Colombes: on éteint pas le feu avec de l’essence…

    Colombes, Nicole Gouéta


     

    0 commentaire Catégories : faits divers, politique, Société
  • Ils lancent une cagnotte en ligne faisant appel a la générosité des internautes pour lui acheter un nouveau scooter.

    Le 14 juillet, sur la promenade des anglais à Nice, Franck a risqué sa vie pour tenter d'en sauver, lorsqu'il a jeté son scooter sous les roues du camion du terroriste en espérant le ralentir. Cela n’a pas suffit  alors il s’est accroché à la portière pour stopper Mohamed Lahouaiej Bouhlel tout en le frappant de "toutes ses forces" malgré le pistolet que ce dernier pointait sur lui. Son témoignage a visiblement ému les internautes et nombreux sont ceux qui ont salué son courage. Deux amis ont  décidé de créer une cagnotte en ligne faisant appel a la générosité des internautes pour lui acheter un nouveau scooter. Mais certains n'approuvent pas cette initiative, mis à part les médias toujours en quête de sensationnel! Si l'on ajoute à cela les bourdes à répétition dans la communication du gouvernement, il est grand temps que Francois Hollande - qui s’y connait en scooter - prenne les choses en main!

    scooter, Franck, nice

    0 commentaire Catégories : Hollande, Société, solidarité, terrorisme
  • l’opposition n’a pas attendu la fin du deuil national pour pilonner en règle le gouvernement

    "Nous sommes en guerre, nous sommes en résistance. Il faut résister, mais l'on sait que la résistance n'est efficace que si l'on est rassemblé. » a déclaré Alain Juppé ce matin sur Europe 1.Unité de façade car il ajoutait aussitôt à l'attention du gouvernement en évoquant un récent rapport d'une commission parlementaire « Il faut déployer davantage d'effectifs sur le terrain, avec nos réserves, améliorer la coordination de notre renseignement, que DGSI et DGSE travaillent plus directement, renforcer le renseignement territorial en y incluant la gendarmerie, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui, il faut appliquer ces mesures le plus vite possible. » De son côté sur la même antenne François Fillon ancien premier ministre et candidat de la droite à la primaire de déclarait à propos de Daesh. « On a décidé de le combattre et c'est ce qu'il fallait faire, au Mali, en Syrie et en Irak. La conséquence de cette décision, c'est de tout faire pour mettre le territoire national en sécurité. Hier, on voulait arrêter l'état d'urgence, on se demande pourquoi », s'interroge l'élu du parti Les Républicains. Pour sa part l'ancien chef de l'état Nicolas Sarkozy et pas encore candidat à écrit dans une déclaration :« Nous sommes dans une guerre qui va durer, avec une menace qui se renouvelle sans cesse. L'adaptation et le renforcement en permanence de notre dispositif de lutte contre le terrorisme islamiste restent une priorité absolue. Une fermeté et une vigilance exceptionnelles de chaque instant et pendant longtemps seront nécessaires. Plus rien ne peut être comme avant. » A l'approche de l'échéance présidentielle nos super héros retrouvent des couleurs… C'est sur avec eux rien ne sera plus jamais comme avant.

    nice

    0 commentaire Catégories : le parti de la haine, les républicains, politique, Société, solidarité, terrorisme
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu