Avertir le modérateur

solidarité

  • Cyril Hanouna l’animateur de C8 est-il allé beaucoup trop loin?

    En matière d’humour difficile de faire la leçon. La rhétorique sur le thème « mais peut-on rire de tout? » longuement débattu (qui avait eu le mérite d’exister au lendemain de l’attentat de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher) est resservie à l’envers par les principaux intéressés et par tous ceux qui défendaient le principe en défilant de République à la Bastille la sacro-sainte liberté d’expression. La Une de Charlie Hebdo signé Coco de cette semaine est un non-sens total pour tous ceux qui défendent cette liberté d’expression. Le cas de l’animateur vedette ce C8 Cyril Hanouna est un spécimen identifié et connu depuis belle lurette et le groupe Canal+ qui fait appelle à son talent est comblé bien au de là de ce qu’il peut proposer de pire comme de meilleur. Au programme : nouilles dans le slip, scatologie, agressions sexuelles, humiliations, etc. Tous les moyens sont bons pour contenter un public téléphage  qui se nourrit de ce genre de dérives télévisuelles faisant le buzz sur les réseaux sociaux. Le 18 mai 2017  le présentateur est allé trop loin il piège des homosexuels à l’antenne par le biais d'une petite annonce. Une séquence jugée homophobe par l’ensemble des médias et qui a provoqué la colère de nombreux téléspectateurs, d'associations et de la ministre de la Culture François Nyssen. De nombreux annonceurs ont décidé de suspendre leurs publicités. Depuis Cyril Hanouna l’animateur de C8 dans une lettre ouverte publiée dans Libération  a présenté « encore une fois toutes ses excuses ». Mais visiblement au-delà de cette dérive on veut détruire la machine bien huilée TPMP de Cyril Hanouna. J’ai même vu une pétition tourner demandant au Consistoire de le répudier en tant que juif et de le mettre au ban de la communauté Juive. Cyril Hanouna ne serait-il pas seulement un animateur comme tous les autres avec ses dérives et ses excès? Les émissions qu’il produit représentent environ 50 % du chiffre d’affaires publicitaire de C8. Vivendi possède 26,2 % de la société de production H20 de Cyril Hanouna. L’émission Groland va avoir du mal avec ses vieux et ses alcooliques et Laurent Baffie va devoir prendre le maquis. S’il faut formater l’humour il va falloir attendre que se présentent les bonnes occases, et elles sont rares…

    hanouna

     

    0 commentaire Catégories : média, People, presse, solidarité
  • Le revenu universel, au centre de tous les débats, suscite interrogations et se heurte à un gros problème : le financement…

    Pour atteindre la cible des 18-25 ans le revenu universel y'a pas mieux mais ça sent la belle promesse de la belle alliance populaire. Benoît Hamon souhaite fixer son montant à terme à 750 euros. Manuel Valls son rival y est farouchement opposé: « il explique qu'il va répartir un revenu universel à chacun des Français, ça va se traduire par plus d'impôts et la ruine de notre budget » a-t-il dit. Cette idée se heurte à un gros problème : son financement. Alors que cela ne choque personne qu’un seul individu touche jusqu’à 1500 SMIC par an, le revenu universel (qui résoudrait en partie les problèmes liés à la pauvreté) est présenté pour l'instant comme utopique. Ce serait comme un gain obtenu à la roue de la fortune alors que tout le monde le sait dans cette course au toujours plus la fortune, c'est nous même…

    revenu universel

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, économie, politique, PS, solidarité
  • Selon un sondage Internet le revenu universel jugé pas «réaliste» par 67% des français


    En France, un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 840 ou 1 008 euros selon le seuil de pauvreté adoptée. Un pays qui se targue d’être la cinquième puissance économique mondiale peut-il le faire au prix de ses quelques 8,8 millions de pauvres (données 2014 de l’Insee)? C’est dans ce contexte si particulier que le débat sur un revenu universel renaît en France. Revenu d’existence, revenu citoyen, les appellations divergent. Fixé à environ 700 ou 800 euros dans la plupart des projets, ce revenu pourrait s’ajouter à certaines allocations (par exemple l’aide au logement). Cette idée est défendue en partie par des personnalités de gauche mais pas seulement. L’idée est de remettre tout à plat et de rationaliser la notion d’aide sociale pour rendre tout son sens au mot « égalité ». Proposé à l’origine par l’économiste Milton Friedman ce revenu universel est destiné à éliminer la grande misère, mais aussi à rendre plus flexible le marché du travail (Bruno Le Maire pourra placer ses emplois tampons sans souci). Tout le monde devrait sauter de joie? Que né ni, selon un sondage réalisé sur Internet, à la question «que pensez-vous du revenu universel, qui consisterait à attribuer à tous les Français, sans condition de ressources et qu'ils travaillent ou non un revenu à vie comprise entre 500 et 1.000 euros par mois», 59% pensent que ce ne serait pas une «bonne» mesure, 62% qu'elle ne serait pas «juste» et 67% pas «réaliste». Une société sans contact humain et sans solidarité est une société absurde à 100% et les farouches opposants y verront toujours une aide au farniente et à la factorisation de l’assistanat nonobstant le nombre de chômeurs et de pauvres qui accroît en France. Alors que ce revenu universel serait un formidable outil qui donnerait aux individus les moyens de se prendre en charge le temps qu’il faut, en les incitant au développement d’activités non-marchandes, associatives, culturelles, citoyennes une autre façon de voir l’avenir du vivre ensemble … On le voit désormais tous les jours, la numérisation et la mondialisation du travail visant à la rationalisation des coûts dans un avenir proche nous promettent des jours encore bien plus sombres, alors commençons dès à présent à partager ce qui ne nous coute rien…

    revenu universel

    0 commentaire Catégories : Art et culture, économie, Justice, solidarité, Sondage
  • Le campement de migrants de Paris sera évacué «la semaine prochaine» annonce Manuel Valls


    Il y a environ 2.000 migrants installés à Stalingrad, dans le nord de la capitale… Même si tous ne viennent pas de Calais comme l'a déclaré la ministre du logement, Emmanuelle Cosse, on ne peut pas nier qu'une partie de cet afflux de migrants fasse suite au démantèlement de la jungle de Calais comme le constatent les associations sur place. Manuel Valls en visite au Ghana a déclaré samedi que l'évacuation des migrants de ce quartier sera « traitée la semaine prochaine ». Devant ses interlocuteurs ghanéens, le Premier ministre évoquant la crise migratoire en Europe a déclaré que « le pays des droits de l’Homme, de la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen, 66 millions d’habitants, cinquième puissance économique mondiale, ne pourrait pas, aux yeux du monde, ne pas être capable d’assurer sa tradition d’accueil »,« ce qu'il ne veut pas dire pour autant que nous ne devons pas participer d’une solution de ces crises migratoires qui d’abord concernent les pays du Sud », a-t-il nuancé. La déclaration du Premier ministre intervient alors qu’à l'occasion du démantèlement de la « jungle » de Calais, le Président François Hollande a promis la fin des camps de migrants, contraires aux valeurs de la France et qu'au même moment la chef de l'État reconnaissait la responsabilité de la France dans l'internement des Tziganes durant la Seconde Guerre mondiale. Cette même époque qui fut marquée par l’une des batailles les plus sanglantes : la bataille de Stalingrad, là où l’union soviétique a dû repousser l'armée allemande pendant plus d’un an et demi et qui, ironie de l’histoire, nous renvoie aujourd’hui à ces mêmes Russes et à leur soutient au bourreau Syrien Bachar al Assad qui a fait fuir tous les Syriens de son pays… C’est clair, ça jette un froid!

    migrants, stalingrad

    0 commentaire Catégories : la France, moyen-orient, solidarité
  • Ce matin l’évacuation de la « Jungle de Calais » a commencé.

    Une soixantaine de cars étaient prêts pour emmener les migrants dans les centres d'accueil et d'orientation répartis sur tout le territoire. L’objectif: répartir les migrants dans 12 régions françaises, en fonction de leur situation personnelle. Chacun s’est vu proposer deux régions et des départs en groupes ont été rendu possibles. Quelque 1250 policiers et gendarmes ont été mobilisés pour assurer le bon déroulement de l'opération. Dans la soirée, quelques heurts sporadiques se sont produits aux abords de la "jungle" mais le calme est revenu. "C'est une opération dont on souhaite qu'elle se déroule dans le calme et dans la maîtrise" (…) "L'objectif est de procéder à la mise à l'abri de ceux qui relèvent du statut de réfugié en France et qui n'ont pas vocation à être dans la précarité, dans la vulnérabilité à Calais, entre les mains des passeurs qui sont des véritables acteurs de la traite des êtres humains", a affirmé le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. De son côté la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio expliquait : "pour l'instant, aucun migrant ne s'est montré récalcitrant. Plus de 2000 personnes partiront aujourd'hui ». Née il y a 18 mois, la "jungle" de Calais n'existera plus à la fin de la semaine, l'évacuation du plus grand bidonville de migrants d'Europe (près de 7.000 personnes) qui étaient composées d'Afghans, de Soudanais ou d’Érythréens pour la plupart. À seulement 6 mois des élections présidentielles, il faut voir dans ce dénouement une volonté politique évidente de régler un problème qui ne faisait que trop durer. La maire de Calais Natacha Bouchart a précisé pour sa part « le gouvernement prend donc l'entière responsabilité » du déroulement du démantèlement car c'est "lui qui a provoqué la situation en faisant arriver 10.000 migrants à Calais ». La part de responsabilité du gouvernement anglais n’est pas à sous-estimer non plus dans cette affaire. Cette tragédie humaine qui se déroulait sous nos yeux est donc en passe de se régler, preuve que, quand toutes les parties travaillent dans la même direction elles ne font pas que semblant. En espérant cependant que ces migrants ne revivent plus le mauvais film qu’ils ont vécu et que leur situation personnelle s’améliore dans ce pays qu’ils n’ont pas choisi mais qui leur tend les bras. Calais is moving!

    calais,jungle

     

    0 commentaire Catégories : campagne 2017, la France, solidarité
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu